Sélectionnez votre pays/région dans le menu ou en cliquant sur la carte du monde *
Country Selector Alternate Image


Presse


    Communiqué

    17/02/2011

    Résultats annuels 2010

    • Niveau record du CA, de l’EBITA et du résultat net
    • Le CA pro-forma franchit les 20 mds € pour la première fois
    • Cash flow libre robuste à 1,7 md €, dette nette en baisse à 2,7 mds €
    • Bon démarrage d’Areva Distribution, au dessus des attentes
    • Croissance soutenue et amélioration de la marge en 2011

    Rueil-Malmaison (France), 17 février 2011 – Schneider Electric publie aujourd’hui son chiffre d’affaires du quatrième trimestre et ses résultats annuels pour la période clôturée le 31 décembre 2010.

    Chiffres clés (en millions d’euros)

     

    Exercice
    2009

    Exercice

    2010

    Variation en %

     

     

     

     

    Chiffre d’affaires

     

    15 793

    19 580

    +24%

    Croissance organique

     

     

    +9,3%

     

     

     

     

    EBITA¹  avant coûts de restructuration et

    charges d'intégration d'Areva Distribution

     

    2 018

     

    3 052

     

    +51%

    En % du chiffre d’affaires

    12,8%

    15,6%

    +2,8 pts

     

     

     

     

     

     

     

     

    Résultat net imputable

    824

    1 720

    +109%


    ___________________
    ¹ EBITA : EBIT avant amortissement et dépréciation des immobilisations incorporelles en comptabilité d'acquisition et dépréciation des écarts d'acquisition.

    Jean-Pascal Tricoire, Président du Directoire, commente: “Nos équipes ont réalisé un chiffre d’affaires et une rentabilité record en 2010. En intégrant Areva Distribution sur une base annuelle, le chiffre d’affaires du Groupe dépasse les 20 milliards € pour la première fois. Toutes nos activités et régions ont renoué avec la croissance en 2010, grâce à l’amélioration de nos marchés finaux, à notre organisation tournée vers le client et à notre forte présence dans les nouvelles économies, qui représentent 37% de notre chiffre d’affaires en 2010.

    Nous bénéficions d’une bonne dynamique pour 2011. Dans cette nouvelle phase du cycle, nous allons investir pour générer de la croissance dans les domaines de l’efficacité énergétique, de la « smart grid » et dans les nouvelles économies. Parallèlement, nous allons poursuivre nos efforts de gains d’efficacité, en ligne avec la stratégie fixée dans le cadre du programme One. Notre bilan solide va nous permettre de continuer notre croissance externe et d’accélérer notre déploiement stratégique.

    Nous prévoyons pour 2011 une croissance organique des ventes solide de 6% à 9% et une marge d’EBITA de 15,0% à 15,5% du chiffre d’affaires, en augmentation par rapport à celle de 14,5% en 2010 sur une base pro-forma."

    I. CHIFFRE D'AFFAIRES DU T4 EN HAUSSE DE 12,1%, GRACE A LA SOLIDITE DE L’ACTIVITE INDUSTRY, LE REBOND DE POWER ET LA BONNE DYNAMIQUE DES NOUVELLES ECONOMIES

    Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre 2010 atteint 5 563 millions d’euros, en hausse de 36,1% à périmètre et taux de change courants. La croissance s’établit à 12,1% à périmètre et taux de change constants.

    Croissance organique par activités au quatrième trimestre

     

    En million d’euros

     

     

    CA annuel
    2010

    Croissance organique annuelle

    CA
    T4 2010

    Croissance organique T4

    Power

    10 318

    +5,7%

    2 795

    +10,8%

    Areva Distribution

    1 230

     

    601

     

    Industry

    3 551

    +23,6%

    931

    +20,6%

    IT

    2 646

    +9,6%

    734

    +9,6%

    Buildings

    1 402

    +3,3%

    385

    +9,1%

    CST

    433

    +16,9%

    117

    +9,6%

    Total

    19 580

    +9,3%

    5 563

    +12,1%


    Power (50% du CA du Groupe au T4) enregistre une forte progression de ses ventes au quatrième trimestre, en hausse de 10,8% à données comparables. L'amélioration séquentielle de l'activité moyenne tension se confirme, portée par de meilleures orientations sur ses marchés clés, plus particulièrement dans les segments de la construction non résidentielle, de l'énergie et des infrastructures. La basse tension poursuit son accélération, bénéficiant de la reprise observée dans la plupart des zones géographiques et des marchés finaux. La croissance des solutions a dépassé celle des produits sur le trimestre, grâce à de nombreux projets dans le domaine des énergies renouvelables et des contrats dans les infrastructures et sur le marché de la construction non résidentielle. Toutes les régions sont en positif sur le trimestre, l'Asie-Pacifique, l'Amérique Latine et la Russie restant les principaux moteurs de croissance.

    Areva Distribution (11% du CA du Groupe au T4) apporte un chiffre d’affaires trimestriel de 601 millions d’euros, soit un total de 1 230 millions d’euros sur la période de juin à décembre. Son impact est détaillé dans la partie “Périmètre – Intégration d’Areva Distribution” et dans la section IV.

    Industry (17% du CA du Groupe au T4) affiche à nouveau une croissance soutenue ce trimestre, avec un chiffre d’affaires en hausse de 20,6% par rapport à la même période en 2009, et malgré une base de comparaison moins favorable. L’ensemble de l’activité profite d’une demande industrielle mondiale solide. L'impact de la pénurie de certains composants lors des trimestres précédents s'est atténué. La dynamique de l’activité solutions demeure très soutenue. Elle reflète des gains de part de marché chez les fabricants de machines, des investissements en croissance sur des marchés clés comme les mines et l'eau, et le lancement réussi de nouvelles offres conçues pour les nouvelles économies. La croissance est équilibrée sur l’ensemble des régions.

    IT (13% du CA du Groupe au T4) voit son chiffre d’affaires augmenter de 9,6% à données comparables. La croissance soutenue des solutions, dépassant la progression des petits systèmes, confirme l’accélération de la demande mondiale pour des offres complètes pour centres de données. La pénurie de certains composants a continué d’affecter l’activité dans certaines zones. Par régions, l’Amérique du Nord demeure moteur, alors que l'Europe de l’Ouest connaît une amélioration séquentielle. Les nouvelles économies profitent de la vigueur de l’activité en Russie et de la bonne dynamique dans la majeure partie de l’Asie.

    Buildings (7% du CA du Groupe au T4) connaît une croissance plus soutenue qu’au cours des trimestres précédents, avec un chiffre d’affaires en hausse de 9,1% par rapport à la même période en 2009. Cette tendance est tirée par une demande accrue pour les équipements de vidéosurveillance, notamment dans les nouvelles économies, par une nouvelle accélération de l’activité solutions, grâce aux contrats d'efficacité énergétique remportés en Amérique du Nord et dans les pays nordiques en particulier, et à une activité de services robuste.

    CST (2% du CA du groupe au T4), avec des ventes en hausse de 9,6% à données comparables, continue de profiter de la reprise des marchés de l'automobile et des poids lourds, ainsi que d'une demande industrielle mondiale soutenue. La reprise dans le segment de l'aérospatial s'est confirmée. L'Europe de l’Ouest demeure solide alors que l'Amérique du Nord ralentit quelque peu, la région ayant été la première à se redresser en 2009. CST sera consolidé dans l’activité Industry à compter de 2011.

    Croissance organique par zone géographique¹ au quatrième trimestre 

     

    En million d’euros

     

     

    CA annuel 2010

    Croissance organique annuelle

    CA
    T4 2010

    Croissance organique T4

    Europe l’ouest

    6 568

    +6%

    1 893

    +12%

    Asie-Pacifique

    4 792

    +22%

    1 369

    +21%

    Amerique du Nord

    4 704

    +5%

    1 223

    +7%

    Reste du monde²

    3 516

    +7%

    1 078

    +9%

    Total

    19 580

    +9,3%

    5 563

    +12,1%



    ¹ Initiée en 2010, la publication géographique repose sur les ventes par destination en opposition aux ventes par pays de facturation. Ceci explique pourquoi certaines différences de publication peuvent exister comparativement aux rapports financiers 2009.

    ² Comparé à la publication 2009, le Reste du Monde comprend – outre le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Amérique

    du Sud –l’Europe de l’Est depuis 2010, conformément à la nouvelle organisation de Schneider Electric.

    L’Europe de l’Ouest (34% du CA du Groupe au T4) enregistre une forte croissance trimestrielle en hausse de 12% par rapport à la même période en 2009. La France connaît une nouvelle accélération de son activité sur le trimestre. L'Allemagne et l'Italie poursuivent leur croissance soutenue, profitant de la bonne dynamique de la demande chez les fabricants de machines ainsi que des projets de centrale solaire photovoltaïque remportés en Italie. L'Espagne et les pays nordiques renouent avec une croissance à un chiffre, sur une base de comparaison toujours favorable.

    L’Asie Pacifique (25% du CA du Groupe au T4), deuxième région la plus importante du Groupe à ce jour, affiche à nouveau ce trimestre une croissance à + 21%, malgré une base de comparaison plus défavorable. Avec la Chine, l'Inde et le Pacifique en tête, la dynamique est solide dans toute la région.

    L’Amérique du Nord (22% du CA du Groupe au T4), en hausse de 7%, s'est redressée régulièrement, portée par des activités IT et Industry solides ainsi que par la stabilisation de l'activité associée à la construction. La bonne performance du Mexique et du Canada a également contribué à la croissance du trimestre.

    Le Reste du Monde (19% du CA du Groupe au T4) augmente de 9% à données comparables. Les tendances continuent d'être très positives en Europe de l'Est et en Amérique Latine, et compensent une Afrique et des Pays du Golfe plus faibles.

    Le chiffre d'affaires des nouvelles économies augmente de 15% par rapport à la même période en 2009. Il représente 37% du chiffre d’affaires de l'exercice 2010, en incluant Areva Distribution.

    Sur une base pro-forma avec 12 mois d'Areva Distribution, le chiffre d'affaires total du Groupe dépasse pour la première fois les 20 milliards d’euros (20 228 millions d’euros). L’empreinte du Groupe, aujourd’hui mondiale, se répartit équitablement entre les quatre régions, grâce à un rééquilibrage progressif ces dernières années.

    Périmètre – Intégration d'Areva Distribution

    La contribution des acquisitions s’éléve à 648 millions d’euros, soit +15,9%, essentiellement du fait de l’intégration d'Areva Distribution pour 601 millions d’euros. L'impact des autres acquisitions concerne principalement SCADAgroup et Cimac au sein de l’activité Industry et de plus petites entités dans Buildings.

    Effets de change

    L’évolution des taux de change a eu un impact positif de 297 millions d’euros, du fait de l’appréciation de la plupart des devises par rapport à l’euro, notamment le dollar américain, le yuan chinois, le dollar australien et le yen japonais.

    II. RESULTATS DE L'EXERCICE 2010

    En millions €

    Exercice
    2009 publié

    Exercice
    2010 hors Areva Distribution

    Exercice
    2010 publié

    Variation en % par rapport au publié

    EBITA avant coûts de
    restructuration et charges d'intégration d'Areva Distribution

     

    2 018

     

    2 967

     

    3 052

     

    +51%

    % du CA

    12,8%

    16,2%

    15,6%

     

    Variation par rapport à 2009

     

    +3,4 pts

    +2,8 pts

     

     

     

     

     

     

    Charges d'intégration d'Areva
    Distribution

     

     

    (25)

     

    Coûts de restructuration

    (313)

     

    (96)

     

    Produit exceptionnel sur plans de
    retraite

    92

     

     

     

     

     

     

     

     

    EBITA

    1 797

     

    2,931

    +63%

     

     

     

     

     

    Résultat net imputable

    824

     

    1 720

    +109%

    Bénéfice par action (€)

    3,32

     

    6,59

    +99%

     

     

     

     

     

    Cash flow libre

    1 971

     

    1,734

    -12%

     

     

     

     

     



    • EBITA RECORD DONT LA MARGE ATTEINT 16,2% AVANT COUTS DE RESTRUCTURATION ET IMAPCT DE CONSOLIDATION D'AREVA DISTRIBUTION

      L'EBITA avant coûts de restructuration
      et impact de consolidation d'Areva Distribution atteint 2 967 millions d’euros, soit 16,2% du chiffre d’affaires (+ 3,4 points). La forte amélioration de la rentabilité reflète le fort rebond des ventes et l'effort constant en gains d’efficacité, en ligne avec la stratégie fixée dans le cadre du programme One.

      L'EBITA publié avant coûts de restructuration et charges non récurrentes liées à l’intégration d'Areva Distribution atteint un niveau record de 3 052 millions €, soit 15,6% du chiffre d'affaires.

    Les facteurs clés à l’origine de cette progression sont principalement :

    - Le solide rebond des volumes, dont l’impact positif sur la rentabilité s’élève à 630 millions d’euros;

    - La productivité et l'adaptation des structures générant des économies de 580 millions d'euros. Les effets de volume, la discipline sur les coûts fixes de production, ainsi que les économies d'achats ont tiré la productivité industrielle à la hausse, générant des gains d’efficacité remarquables, à hauteur de 505 millions d'euros. Le coût des fonctions support diminue de 75 millions d'euros (avant inflation). Des mesures constantes de réduction des coûts sur les marchés matures compensent les investissements réalisés pour saisir les nouvelles opportunités de croissance et dans les nouvelles économies. Les réductions de coûts s’élèvent à plus
    de 1,2milliard d'euros cumulé depuis le lancement du programme One en 2009 ;

    - Les résultats annuels bénéficient d’un effet de change positif de 192 millions d'euros, principalement dû aux impacts de conversion, mais également à l’effet de transaction lié à l’appréciation des devises australienne, canadienne et brésilienne face à l'euro.

    Ces différents gains ont toutefois été partiellement minorés par les éléments suivants :

    - L'impact du mix à -34 millions d'euros est substantiellement réduit par rapport à la même période en 2009 ;

    - L’effet prix est légèrement négatif, à -41 millions d'euros, en ligne avec les attentes ;

    - L’augmentation du coût des matières premières, nettement plus marquée au second semestre, ampute de 184 millions d'euros le bénéfice de l'exercice. La hausse des coûts de main-d'œuvre s’est élevée à 52 millions d'euros, conséquence du fort rebond de l'activité. L'inflation du coût des fonctions support atteint 136 millions d'euros, la majorité de la hausse intervenant dans les nouvelles économies.

    Enfin, les acquisitions, nettes des cessions, ont un impact positif de 100 millions d'euros. Sur ce total, Areva Distribution a contribué à hauteur de 85 millions d'euros.

    L’EBITA avant coûts de restructuration de 3 027 millions d’euros intègre une charge non-récurrente de 25 millions d’euros liée à l'acquisition d'Areva Distribution. Les chiffres opérationnels ont été retraités à des fins de comparaison.

    L’EBITA publié atteint 2 931 million d’euros, soit 15,0% du chiffre d’affaires. En intégrant Areva Distribution sur 12 mois, l’EBITA est de 2 940 millions d’euros, soit 14,5% du chiffre d’affaires.

    Par activité, la marge de Power s'améliore de 2,7 points par rapport à l'an dernier, à 20,1% du chiffre d'affaires. La rentabilité de l'activité Industry bondit de 8,9 points pour atteindre 18,8% du chiffre d'affaires. Quant à la marge de l'activité IT, elle poursuit sa progression et ressort en hausse de 0,9 point, à 16,9% du chiffre d'affaires. CST affiche la plus forte amélioration de marge, avec une hausse de 10,8 points, à 16,4% du chiffre d'affaires, grâce au rebond des volumes et à l'effort constant de restructuration. La rentabilité de Buildings est restée stable par rapport à l'an dernier, à 10,3% du chiffre d'affaires.

    Certaines fonctions rapportées en 2009 au sein des activités sont désormais rattachées aux centres de services partagés du Groupe, et donc comptabilisées comme des coûts centraux, conformément à la nouvelle organisation mise en place dans le cadre du programme d’entreprise One. En conséquence, les coûts centraux pour l'exercice 2010 totalisent 438 millions d'euros, soit 2,2% du chiffre d'affaires (hors charge non-récurrente liée à Areva Distribution), un niveau similaire à 2009 en données comparables.

    • RESULTAT NET SUPÉRIEUR AU NIVEAU 2008, BÉNÉFICE PAR ACTION À 6,59 EUROS

      Le résultat net atteint 1 720 millions d'euros, en hausse de 109% par rapport à l’an dernier. Cela inclut l'amortissement et la dépréciation des actifs incorporels, à hauteur de 228 millions d'euros, dont 43 millions sont liés à Areva Distribution et 56 millions à l'amortissement de certaines marques après la migration de ces dernières.

      Les charges financières totalisent 347 millions d'euros, tenant compte de la composante financière des charges liées aux plans de retraite (49 millions d'euros), d'un effet de change positif (25 millions d'euros) et d'une charge exceptionnelle de 36 millions d'euros correspondant au rachat partiel de l'obligation à échéance juillet 2013.

      Le montant de l’impôt sur les sociétés ressort à 566 millions d’euros, soit un taux effectif d’impôt de 24,0%.
    • CASH FLOW D'EXPLOITATION SOLIDE, EN HAUSSE DE 44%, CASH-FLOW LIBRE DE 1,7 MILLIARD D'EUROS MALGRÉ LES PRESSIONS SUR LE BFR SUITE AU REBOND DES VENTES

      Le cash flow d'exploitation
      s'est révélé solide, atteignant 2 468 millions d'euros, soit une hausse de 44%, par rapport à l’année dernière.

      Le rebond du chiffre d'affaires s'est traduit par un plus fort besoin en fonds de roulement, à 206 millions d'euros, mais le cash-flow libre reste solide, atteignant 1 734 millions d'euros, soit 8,9% du chiffre d'affaires. Le taux de conversion de trésorerie ressort à 101%.

      Les investissements nets atteignent 528 millions d’euros, en baisse de 48 millions d’euros par rapport à l'année précédente.
    • BILAN SOLIDE APRÈS L'ACQUISITION D'AREVA DISTRIBUTION, ET RATIO DETTE NETTE/EBITDA EN BAISSE À 0,8x

      La dette nette de Schneider Electric s'élève à 2 736 millions d'euros (contre 2 812 millions d'euros en décembre 2009) après paiement de l'acquisition d'Areva Distribution. L’EBITDA atteint un niveau record à 3 481 million d’euros. Le ratio Dette nette / Fond propres est faible, à 18% au 31 décembre 2010. Le ratio Dette nette / EBITDA du Groupe reste solide, à 0,8x.

    III. DIVIDENDE PROPOSÉ DE 3,20 EUROS

    Il sera proposé à l’Assemblée générale des actionnaires du 21 avril 2011 un dividende de 3,20 euros par action, détaché et payable le 4 mai 2011. Le dividende proposé sera intégralement payé en numéraire cette année.

    Le dividende représente un taux de distribution de 50% du bénéfice net 2010, ce qui est conforme à la politique lancée en 2005, avec le programme d’entreprise new².

    IV. BON DEMARRAGE D'AREVA DISTRIBUTION, AU DESSUS DES ATTENTES

    Areva Distribution a été consolidée au second semestre 2010, pour la période juin-décembre. L’activité a généré un chiffre d'affaires de 1 230 millions d'euros et un EBITA de 85 millions d'euros, soit 6,9% du chiffre d'affaires, ce qui est supérieur aux objectifs de chiffre d’affaires d’1,1 milliard d’euros et d’une marge de 5% fixés au début de l'intégration de cette activité. La transaction a eu un impact relutif sur le BPA en 2010.

    Les coûts d'intégration et de séparation s'élèvent à 25 millions d'euros pour l’année. Une charge supplémentaire d'intégration et de séparation d’environ 25 millions d'euros est attendue en 2011.

    Sur une base pro forma pour l'exercice plein, Areva Distribution a généré un chiffre d'affaires de 1 878 millions d'euros, ce qui est globalement stable par rapport à 2009, reflétant la baisse des dépenses des régies électriques, notamment sur les marchés matures. L'EBITA ressort à 94 millions d'euros, soit 5,0% du chiffre d'affaires, ce qui correspond à une marge typique de creux de cycle pour cette unité.

    Le chiffre d'affaires 2010 tient compte d’environ 75 millions d'euros de chiffre d’affaires réalisés par des activités non rentables et non stratégiques devant être arrêtées.

    Suite à la finalisation de l'acquisition, Alstom et Schneider Electric ont lancé une offre de rachat obligatoire portant sur 20% du capital de la filiale cotée en bourse d’Areva T&D en Inde. Cette offre s’est conclue le 3 décembre 2010. A la suite de cette offre, Schneider Electric et Alstom détiennent 73,4% du capital d’Areva T&D India Ltd.

    Areva Distribution a désormais fusionné avec l'activité moyenne tension du Groupe et sera comptabilisée au sein de la nouvelle activité Energy à compter de 2011. Cette combinaison devrait, dès 2014, permettre de générer des synergies de 120 millions d'euros au niveau de l'EBITA.

    V. POINT SUR LES LIGNES DE CRÉDIT DISPONIBLES

    Le 16 février, le Groupe a finalisé auprès d'un syndicat de banques, la mise en œuvre d'une nouvelle ligne de crédit de 1,1 milliard d'euros avec une maturité à 5 ans. Cette ligne remplace une partie des lignes à échéance en 2012. Schneider Electric dispose désormais de 2,6 milliards d'euros en lignes de crédit, non tirées, dont 2 milliards d'euros affichent une maturité de plus de 3 ans.

    VI. GOUVERNANCE D’ENTREPRISE

    Le conseil de surveillance a décidé de proposer à la prochaine Assemblée Générale la nomination comme membre du conseil de surveillance de Mme Betsy Atkins et de M. Jeong H. Kim.

    Mme Atkins, 56 ans, de nationalité américaine, est Administrateur de sociétés. M. Kim, américano-coréen de 49 ans, est Président des laboratoires Bell (Alcatel-Lucent).

    Il sera également proposé à l’Assemblée Générale :
    - la nomination comme membre du conseil de surveillance de Mme Dominique Sénéquier, censeur depuis juin dernier ;
    - la ratification de la cooptation de M. Anand Mahindra.

    Ces quatre nouveaux membres sont indépendants au sens du rapport AFEP/MEDEF.

    En outre, à la demande du conseil de surveillance, il sera aussi proposé à l’Assemblée Générale de supprimer la limite d’âge statutaire de 74 ans et de prévoir qu’à partir de 70 ans les membres du conseil soient nommés pour des mandats renouvelables d’une durée de 2 ans.

    VII. PERSPECTIVES 2011

    Schneider Electric anticipe globalement une amélioration des conditions sur ses marchés en 2011. Les activités Industry et IT, dont les cycles sont plus courts, devraient rester dynamiques, mais seront confrontées à des bases de comparaisons moins favorables. Power devrait continuer à bénéficier d'une progression graduelle. En ce qui concerne les activités au cycle plus long, Energy devrait croître en 2011, grâce à l'amélioration progressive du marché des régies électriques, tandis que l'efficacité énergétique et les tendances plus positives des marchés matures devraient soutenir l'activité Buildings.

    Le Groupe continuera de générer des gains importants de productivité industrielle pour un montant estimé à environ 400 millions d'euros. Il procédera également à des investissements favorisant la croissance dans des domaines liés à l'efficacité énergétique, à la « smart grid » et dans les nouvelles économies. Parallèlement, la hausse des coûts des fonctions support sera maintenue à un niveau inférieur à celui de la croissance organique du chiffre d’affaires. Le Groupe prévoit un impact négatif dû à la hausse du prix des matières premières, d'environ 250 millions d'euros, qui devrait être en partie compensé par des hausses de prix d’environ 1% en 2011.

    En conséquence, Schneider Electric table sur un taux de croissance organique solide de 6% à 9% du chiffre d'affaires en 2011 et une marge d’EBITA de 15,0% à 15,5% pour l’exercice, en amélioration par rapport à 14,5% en 2010, sur une base pro forma.

    *******************

    Les comptes de l’exercice clos au 31 décembre 2010 ont été arrêtés par le Directoire le 14 février 2011, examinés par le Conseil de Surveillance et certifiés par les auditeurs du Groupe le 16 février 2011.

    Les états financiers consolidés et la présentation des résultats annuels sont disponibles sur le site www.schneider-electric.com

    Le chiffre d’affaires du premier trimestre 2011 sera publié le 20 avril 2011.

    A propos de Schneider Electric
    Spécialiste mondial de la gestion de l'énergie, présent dans plus de 100 pays, Schneider Electric offre des solutions intégrées pour de nombreux segments de marchés. Le Groupe bénéficie d’une position de leader sur ceux de l'énergie et des infrastructures, des processus industriels, des automatismes du bâtiment, des centres de données et réseaux ainsi que d’une large présence dans les applications du résidentiel. Mobilisés pour rendre l’énergie sûre, fiable et efficace, ses plus de 110 000 collaborateurs réalisent 19,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2010 en s’engageant auprès des individus et des organisations afin de les aider à tirer le meilleur de leur énergie.
    www.schneider-electric.com

    Annexes – Répartition du chiffre d’affaires par activité

    Le chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2010 par activité est le suivant :

     

     En millions d’euros

     

    CA
    T4
    2010

    Croissance organique

    Effet de périmètre

    Effet de change

    Croissante courante

    Power

    2 795

    +10, 8%

    +0,1%

    +7,8%

    +18,7%

    Areva Distribution

    601

     

     

     

     

    Industry

    931

    +20,6%

    +5,2%

    +8,2%

    +34,0%

    IT

    734

    +9,6%

    -0,0%

    +9,0%

    +18,6%

    Buildings

    385

    +9,1%

    +2,4%

    +8,7%

    +20,2%

    CST

    117

    +9,6%

    +0,0%

    +6,6%

    +16,2%

    Total

    5 563

    +12,1%

    +15,9%

    +8,1%

    +36,1%

    Le chiffre d’affaires 2010 par activité est le suivant :

     

     En millions d’euros

     

    CA 2010

    Croissance organique

    Effet de périmètre

    Effet de change

    Croissance courante

    Power

    10 318

    +5,7%

    +0,1%

    +5,9%

    +11,7%

    Areva Distribution

    1 230

     

     

     

     

    Industry

    3 551

    +23,6%

    +3,3%

    +6,4%

    +33,3%

    IT

    2 646

    +9,6%

    +0,7%

    +6,3%

    +16,6%

    Buildings

    1 402

    +3,3%

    +1,5%

    +5,8%

    +10,6%

    CST

    433

    +16,9%

    +0,0%

    +4,3%

    +21,2%

    Total

    19 580

    +9,3%

    +8,7%

    +6,0%

    +24,0%



    Annexe – Répartition par géographie

    Le chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2010 par géographie est le suivant :
     

     

    En millions d’euros

     

    CA T4

    2010

    Croissance organique

    Croissance courante

    Europe de l’Ouest

    1 893

    +12%

    +33%

    Asie-Pacifique

    1 369

    +21%

    +55%

    Amérique du Nord

    1 223

    +7%

    +21%

    Reste du Monde

    1 078

    +9%

    +39%

    Total

    5 563

    +12,1%

    +36,1%

    Le chiffre d’affaires 2010 par géographie est le suivant :

     

    En millions d’euros

     

    CA T4

    2010

    Croissance organique

    Croissance courante

    Europe de l’Ouest

    6 568

    +6%

    +18%

    Asie-Pacifique

    4 792

    +22%

    +45%

    Amérique du Nord

    4 704

    +5%

    +12%

    Reste du Monde

    3 516

    +7%

    +28%

    Total

    19 580

    +9,3%

    +24,0%


    À partir de 2010, les données par zone géographique reflètent un chiffre d’affaires par destination et non plus par pays de facturation.

    Annexes – Répartition des résultats par activité :

     

    En millions d’euros

     

    CA

    EBITA¹ avant coûts de restructuration et éléments  exceptionnels²

    En % du CA

    EBITA¹

    En % du CA

    2010

     

     

     

     

     

    Power

    10 318

    2 074

    20,1%

    2 032

    19,7%

    Areva Distribution

    1 230

    85

    6,9%

    85

    6,9%

    Industry

    3 551

    668

    18,8%

    634

    17,9%

    IT

    2 646

    448

    16,9%

    443

    16,7%

    Buildings

    1 402

    144

    10,3%

    135

    9,6%

    CST

    433

    71

    16,4%

    64

    14,8%

    Coûts centraux

    -

    (438)

    -

    (437)

    -

    Total

    19 580

    3 052

    15,6%

    2 956

    15,1%

    2009

     

     

     

     

     

    Power

    9 233

    1 602

    17,4%

    1 535

    16,6%

    Industry

    2 665

    264

    9,9%

    198

    7,4%

    IT

    2 270

    363

    16,0%

    334

    14,7%

    Buildings

    1 268

    132

    10,4%

    121

    9,5%

    CST

    357

    20

    5,6%

    (4)

    (1,1%)

    Coûts centraux

    -

    (363)

    -

    (387)

    -

    Total

    15 793

    2 018

    12,8%

    1 797

    11,4%




    ¹  EBITA: EBIT avant amortissement et dépréciation des actifs incorporels issus des acquisitions

    ²  Hors charge d’intégration d’ Areva Distribution de 25 millions d’euros en 2010 comptabilisé par la Holding
    Hors produit exceptionnel sur plans de retraite de 92 millions d’euros en 2009 (81 millions d’euros dans Power, 11 millions d’euros dans Industry)

    Communication Financière :
    Schneider Electric
    Carina Ho
    Contact Presse :
    Schneider Electric
    Véronique Roquet Montegon
    Contact Presse :
    DGM
    Michel Calzaroni
    Olivier Labesse

    Tél. : +33 (0) 1 41 29 83 29
    Fax : +33 (0) 1 41 29 71 42
    Tél. : +33 (0)1 41 29 70 76
    Fax : +33 (0)1 41 29 88 14
    Tél. : +33 (0)1 40 70 11 89
    Fax : +33 (0)1 40 70 90 46