Sélectionnez votre pays/région dans le menu ou en cliquant sur la carte du monde *
Country Selector Alternate Image


Presse


    Communiqué

    31/07/2013

    Résultats semestriels 2013

    Rueil-Malmaison (France), le 31 juillet 2013 – Schneider Electric publie aujourd’hui son chiffre d’affaires du deuxième trimestre et ses résultats semestriels pour la période clôturée au 30 juin 2013.


    Chiffres clés (en millions d’euros)

    S1 2012

    révisé²

    S1 2013
    publié

    Variation
    en %
     

     

     

     

     

    Chiffre d’affaires 

    11 408

    11 430

    0%

    Croissance organique

    +0,2%

    +0,1%

     

     

     

     

     

    EBITA ajusté 

    1 556

    1 532

    -2%

    % du chiffre d’affaires

    13,6%

    13,4%

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Résultat net (part du Groupe) 

    876

    831

    -5%

     

     

     

     

    Cash flow libre 

    397

    339

     


    ______________________________

    ¹ Hors Electroshield TM Samara
    ²  Les chiffres 2012 ont été retraités de l’impact de l’application d’IAS 19 révisée 
     
    Jean-Pascal Tricoire, Président-Directeur Général, commente : « Notre performance est solide au premier semestre 2013. Le deuxième trimestre se caractérise par une forte croissance organique de 6,5% hors Europe de l'Ouest. La croissance s'affirme en Amérique du Nord et en Chine et les nouvelles économies poursuivent leur bonne dynamique. Au deuxième trimestre, l'Asie-Pacifique devient la première région du Groupe, devant l'Europe de l'Ouest.

    Notre efficacité opérationnelle porte ses fruits, avec une progression de la marge brute hors impact d'Electroshield-TM Samara, et nous délivrons une forte génération de cash. La solide exécution des initiatives de croissance et d'efficacité de coût, notamment « Tailored Supply Chain », nous permettent d'atteindre une bonne performance dans un environnement de faible croissance. Nous continuons, en parallèle, d'investir en R&D, dans les nouvelles économies et les services.

    Pour le deuxième semestre, nos priorités se concentreront sur la génération d’une croissance rentable, l'efficacité opérationnelle et l'intégration des acquisitions.

    Malgré une économie mondiale demeurant incertaine, nous attendons les premiers signes d'une stabilisation séquentielle d'ici la fin de l'année pour l'Europe de l'Ouest, ainsi qu'une poursuite de la croissance au deuxième semestre en Amérique du Nord, en Chine et dans les nouvelles économies.

    Nous surveillerons également l’évolution des devises des pays émergents et nous nous attendons à une stabilisation. Dans ce contexte, nous maintenons nos objectifs annuels. »
     
    I. CHIFFRE D’AFFAIRES DU T2 EN CROISSANCE DE 3% A DONNEES COMPARABLES
     
    Au deuxième trimestre 2013, le chiffre d’affaires s’élève à 6 219 millions d’euros, en hausse de 3,7% à périmètre et taux de change courants. Le chiffre d’affaires est en hausse de 2,6% à périmètre et taux de change constants.
     
    Croissance organique par activité

    En  millions d’euros

    S1 2013

    T2 2013

    Chiffre d’affaires

    Croissance organique

    Chiffre d’affaires

    Croissance organique

    Partner

    4 175

     -1,2%

    2 245

    +0,7%

    Infrastructure

    2 628

    +3,7%

    1 519

    +5,9%

    Industry

    2 164

    +0,0%

    1 152

    +3,5%

    IT

    1 686

     -0,6%

    893

    +1,3%

    Buildings

    777

     -1,9%

    410

    +3,6%

    Total

    11 430

    +0,1%

    6 219

    +2,6%


    Partner (36% du CA T2 du Groupe) enregistre une croissance organique de 0,7% à données comparables. Les Produits sont en légère hausse, bénéficiant de la croissance rapide d’offres pour les nouvelles économies, de l’amélioration du marché résidentiel aux Etats-Unis et de celui de la construction en Chine. Cette croissance compense la faiblesse continue de l’Europe de l’Ouest et un marché résidentiel atone en Australie. Les Solutions sont en baisse, la croissance de l’Amérique du Nord ne permettant pas de contrebalancer la baisse en Europe de l’Ouest et au Moyen-Orient.

    Infrastructure (24% du CA T2 du Groupe) est en hausse de 5,9% ce trimestre à données comparables, grâce à la croissance à la fois des produits et des solutions. Les Produits sont portés par la bonne performance de l’Amérique du Nord et la demande des régies électriques au Moyen-Orient, qui compensent la faiblesse du marché des régies électriques en Europe de l’Ouest. Les Solutions affichent une bonne croissance à la fois dans les services et les systèmes. Les services à la base installée sont en croissance grâce aux Etats-Unis. Les systèmes bénéficient d’une croissance généralisée en Amérique du Nord, d’investissements en infrastructure en Russie, et en pétrole & gaz en Australie, qui compensent largement la baisse en Europe de l’Ouest.

    Industry (19% du CA T2 du Groupe) renoue avec la croissance, avec un chiffre d’affaires en hausse de 3,5% à données comparables. Les produits et les solutions sont en croissance. L’activité Produits affiche une hausse modérée, soutenue par la demande pour les contacteurs, les variateurs et les produits de contrôle et signalisation en Amérique du Nord et en Chine. L’activité Solutions bénéficie du succès continu des solutions SoMachine pour les constructeurs de machine dans le monde entier, ainsi que des synergies réalisées avec Leader & Harvest. Les solutions pour utilisateurs finaux demeurent impactées par des investissements réduits dans les mines en Australie et des bases de comparaisons élevées au Moyen-Orient.

    IT (14% du CA T2 du Groupe) est en hausse de 1,3% à données comparables. Les Produits continuent à croître, soutenus par la demande en Amérique du Nord, le succès de Luminous en Inde et les produits pour l’énergie sécurisée en Asie du Sud Est. Bien que l’Amérique du Nord enregistre une légère croissance et que la Chine bénéficie de la bonne exécution des projets de centres de données, les Solutions sont en baisse, principalement affectées par des bases de comparaison défavorables sur les projets en Europe de l’Ouest.

    Buildings (7% du CA T2 du Groupe) s’inscrit en hausse de 3,6% à données comparables, bénéficiant de la croissance des produits et des solutions. Les Produits renouent avec la croissance ce trimestre grâce à une bonne performance des produits vidéo. Les Solutions sont en hausse, portées par le succès des services aux Etats-Unis et en Europe. Cette performance permet de compenser la faiblesse continue des systèmes de gestion du bâtiment sur la plupart des géographies.

    Les Solutions affichent une croissance organique de +2% sur le trimestre et représentent 40% du chiffre d’affaires.

    Croissance organique par géographie

    En millions d’euros

    S1 2013

    T2 2013

    Chiffre d’affaires

    Croissance organique

    Chiffre d’affaires

    Croissance organique

    Europe de l’Ouest

    3 264

     -7%

    1 675

     -6%

    Asie Pacifique

    3 115

    +4%

    1 720

    +5%

    Amérique du Nord

    2 912

    +3%

    1 581

    +10%

    Reste du Monde

    2 139

    +2%

    1 243

    +4%

    Total

    11 430

    +0,1%

    6 219

    +2,6%

    L’Europe de l’Ouest (27% du CA T2) est en baisse de 6% par rapport à la même période de l’an dernier. L’Espagne et l’Italie poursuivent leur baisse à deux chiffres, impactés par la crise économique dans le sud de l’Europe. La France continue à connaître des difficultés en raison d’un climat d’affaires détérioré. L’Allemagne est impactée par la baisse des dépenses des régies électriques. Le Royaume-Uni et l’Irlande sont stables, tandis que les pays nordiques sont en croissance, soutenus par une économie solide.

    L’Asie Pacifique (28% du CA T2) est en hausse de 5% par rapport à la même période de l’an dernier et devient la première région du Groupe au second trimestre. La Chine affiche une bonne croissance grâce à l’amélioration des marchés de la construction et des centres de données. L’Asie du Sud Est continue à croître, portée par les investissements dans les mines, les régies électriques et le pétrole & gaz. L’Inde affiche une nouvelle fois une bonne croissance de l’activité IT mais subit les difficultés de financement que connaissent les projets en infrastructure. L’Australie est impactée par le ralentissement dans les mines et la construction, qui contrebalance la performance sur le segment du pétrole et gaz.

     

    L’Amérique du Nord (25% du CA T2) est en hausse de 10% à données comparables. Cette bonne performance est due à la poursuite de la reprise du marché résidentiel et aux investissements sur les segments du pétrole & gaz dans la région. L’activité Industry soutient la croissance. Les centres de données affichent une performance positive, alors que le marché non-résidentiel connaît des signes limités de croissance.

     

    Le Reste du Monde (20% du CA T2) est en hausse de 4% à données comparables. La Communauté des Etats Indépendants (Russie, Ukraine, etc.) affiche une croissance à deux chiffres en raison de la bonne exécution des projets en infrastructure. Le Moyen-Orient et l’Amérique du Sud contribuent à la croissance de la zone. L’Europe Centrale et de l’Est pèse sur la performance en raison du ralentissement de l’économie.

     

    Le chiffre d’affaires dans les nouvelles économies est en croissance de 7% à données comparables. Elles représentent 44% du chiffre d’affaires publié au second trimestre, en hausse de 3 points par rapport à la même période de l’an dernier. Les nouvelles économies surperforment les pays matures de 7 points.

     

    Périmètre et effet de change

     

    La contribution nette des acquisitions s’élève à 150 millions d’euros,  soit +2,5% de croissance. Cela comprend principalement Electroshield-TM Samara (consolidé dans Infrastructure) et M&C Energy Group (consolidé dans Buildings). 

     

    L’évolution des taux de change a un impact négatif de 84 millions d’euros, essentiellement du fait de la dépréciation de certaines devises des pays émergents, du dollar américain, du yen japonais et de la livre britannique par rapport à l’euro au deuxième trimestre. L’impact de l’évolution des taux de change s’est amplifié vers la fin du second trimestre.

     

    II. CHIFFRES CLES DU PREMIER SEMESTRE 2013

    En millions d’euros

    S1 2012
    révisé
    [1]

    S1 2013
    publié

    Variation
    en %

    Marge brute

    37,7%

    37,9%[2]

     

     

     

     

    EBITA ajusté

    1 556

    1 532

    -2%

    % du CA

    13,6%

    13,4%

     

    Coûts de restructuration

    (43)

    (62)

     

     

     

     

     

    Autres produits et charges

    (8)

    12

     

     

     

     

     

    EBITA

    1 505

    1 482

                -2%

     

     

     

     

    Amortissement et dépréciation d’actifs incorporels issus des acquisitions

    (118)

    (109)

     

     

     

     

     

    Résultat net (part du Groupe)

    876

    831

    -5%

     

     

     

     

    Free cash flow

    397

    339

     

     

     

     

     



    [1] Les chiffres 2012 ont été retraités de l’impact de l’application d’IAS 19 révisée

    [2] Hors Electroshield-TM Samara

    • MARGE EBITA AJUSTE DE 13,4%, BONNE PRODUCTIVITE ET POLITIQUE D’ACTION SUR LES PRIX

      La marge brute s’améliore de 0,2 point hors Electroshield-TM Samara. Dans un environnement de faible croissance, cette résilience est obtenue grâce aux mesures d’efficacité opérationnelle et aux actions sur les prix, permettant de compenser une baisse des volumes, un effet mix négatif et une hausse des dépenses en recherche et développement.

      L’EBITA ajusté pour le premier semestre est de 1 532 millions d’euros, soit 13,4% du chiffre d’affaires.

      Les facteurs clés impactant la variation de la rentabilité sont les suivants :

    - Les initiatives sur les prix portent leurs fruits au premier semestre, contribuant pour 48 millions d’euros au bénéfice, ceci dans un contexte favorable de variation des coûts des matières premières, apportant 17 millions d’euros supplémentaires.

    - Malgré un environnement en faible croissance avec un volume d’affaires plus faible impactant la rentabilité à hauteur de 14 millions d’euros, l’exécution solide de l’initiative Tailored Supply Chain définie dans le programme Connect permet d’améliorer la productivité industrielle, apportant 168 millions d’euros au bénéfice.


    - Les coûts des fonctions supports ont un impact négatif de 39 millions d’euros sur la rentabilité au premier semestre, en raison de la poursuite des investissements en recherche et développement ainsi que dans d’autres initiatives de croissance, notamment dans les nouvelles économies et les services. Hors dépenses en R&D, le ratio du coût des fonctions support sur chiffre d’affaires est stable par rapport à la même période l’an dernier.

    - La dépréciation des devises de certains pays émergents, de la livre britannique et du dollar australien par rapport à l’euro réduisent la rentabilité de 38 millions d’euros.

    - La contribution des acquisitions, nette des cessions, s’élève à 14 millions d’euros.

    - L’impact du mix est négatif à 114 millions d’euros, principalement en raison d’éléments non-récurrents sur certains projets ainsi qu’à la relative faiblesse de certaines lignes de produits et géographies à la rentabilité plus élevée que la moyenne du Groupe.

    Par activité, l’EBITA ajusté de Partner atteint 875 millions d’euros au premier semestre, soit 21,0% du chiffre d’affaires, en hausse de 1,0 point par rapport à l’an dernier, grâce à un effet prix positif et à la productivité. L’EBITA ajusté d’Infrastructure atteint 190 millions d’euros, soit 7,2% du chiffre d’affaires, en baisse de 1,2 point en raison d’un mix défavorable lié à la croissance des solutions et l’impact non-récurrent de certains projets. Malgré un environnement sans croissance, Industry se montre résilient et génère un EBITA ajusté de 423 millions d’euros, soit 19,5% du chiffre d’affaires, en hausse de 0,9 point grâce à la productivité et au bon contrôle des actions commerciales. L’activité IT publie un EBITA ajusté de 289 millions d’euros, soit 17,1% du chiffre d’affaires, en légère baisse de 0,4 point en raison des investissements commerciaux. La rentabilité de Buildings baisse de 2,1 points à 4,4% du chiffre d’affaires, soit 34 millions d’euros, affecté par des volumes en baisse et des éléments non-récurrents.

    Les coûts centraux au premier semestre 2013 s’élèvent à 279 millions d’euros, soit 2,4% du chiffre d’affaires, un niveau similaire à l’an dernier.

    L’EBITA publié s’élève à 1 482 millions d’euros, après prise en compte des coûts de restructuration pour 62 millions d’euros et d’un effet positif de 12 millions d’euros pour d’autres produits et charges d’exploitation. Les coûts de restructurations devraient augmenter au deuxième semestre, en ligne avec les initiatives annoncées dans le programme d’entreprise Connect.

    •  RESULTAT NET IMPACTE PAR LA HAUSSE D’IMPOTS ET L’EFFET DE CHANGE

      L’amortissement et la dépréciation des actifs incorporels s’élèvent à 109 millions d’euros, par rapport aux 118 millions d’euros du premier semestre 2012.

      Les charges financières sont en hausse à 242 millions d’euros, ce qui comprend 166 millions d’euros d’intérêts sur la dette financière, à un coût de la dette plus faible. L’effet de change a un impact négatif de 31 millions d’euros au premier semestre.
       
      Le montant de l’impôt sur les sociétés s’élève à 283 millions d’euros,  soit un taux effectif d’impôt de 25,0%, en hausse de 1,7 point par rapport à la même période l’an dernier , en ligne avec les attentes du Groupe. Cette hausse est principalement liée à l’évolution de la loi sur la fiscalité en France.

      Le résultat net est de 831 millions d’euros pour le premier semestre 2013, en baisse de 5%, principalement impacté par l’effet de change et une hausse de l’imposition.
    • BONNE GENERATION DE CASH AU PREMIER SEMESTRE 2013

      Le cash flow libre s’élève à 339 millions d’euros, en ligne avec l’effet saisonnalité habituel du Groupe. La hausse des créances clients liée à la forte croissance au deuxième trimestre est partiellement compensée par une amélioration du ratio stock / chiffre d’affaires, ce qui mène à une hausse du besoin en fonds de roulement opérationnel de 322 millions d’euros. Le besoin en fonds de roulement non-opérationnel est en hausse de 122 millions d’euros, dont la moitié environ correspond à des charges non-récurrentes

      Le cash flow libre comprend 286 millions d’euros d’investissements industriels, soit 2,5% du chiffre d’affaires.

      Sur 12 mois courants, la conversion du free cash flow atteint 114% du résultat net.
    • BILAN SOLIDE, RATIO DETTE NETTE SUR EBITDA DEMEURE BAS

      La dette nette de Schneider Electric ressort à 5 276 millions d’euros (4 395 millions en décembre 2012).  Cette augmentation est principalement due au versement du dividende pour 1025 millions d’euros et aux acquisitions pour 309 millions d’euros. Le ratio dette nette sur EBITDA ajusté est solide à 1,3x. 

    III. GOUVERNANCE D’ENTREPRISE

    Le conseil d’administration du 30 juillet 2013 a pris acte de la démission de Mme Dominique Sénéquier de son mandat d’administrateur, en date du 25 juin 2013.

    IV. PERSPECTIVES 2013

    Le premier semestre montre une confirmation de la croissance en Amérique du Nord et en Chine, une poursuite de la bonne dynamique dans les nouvelles économies et une faiblesse généralisée en Europe de l’Ouest. Dans une économie mondiale qui demeure incertaine, la société attend les premiers signes d'une stabilisation séquentielle d'ici la fin de l'année pour l'Europe de l'Ouest, ainsi qu'une poursuite de la croissance au deuxième semestre en Amérique du Nord, en Chine et dans les nouvelles économies. La société surveillera également l’évolution des devises des pays émergents et s’attend à une stabilisation.

    Sur la base de ces tendances, la société confirme viser pour l'année 2013 une croissance organique modérée à un chiffre (low single digit) pour le chiffre d'affaires et une marge d’EBITA ajusté stable à légèrement en hausse.

    *******************

    Les comptes de l’exercice clos au 30 juin 2013 ont été arrêtés par le Conseil d’Administration du 30 juillet 2013 et certifiés par les auditeurs du Groupe le 30 juillet 2013.

    Les états financiers consolidés et la présentation des résultats semestriels sont disponibles sur le site www.schneider-electric.com

    Le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2013 sera publié le 25 octobre 2013.

    A propos de Schneider Electric
    Spécialiste mondial de la gestion de l'énergie, présent dans plus de 100 pays, Schneider Electric offre des solutions intégrées pour de nombreux segments de marchés. Le Groupe bénéficie d’une position de leader sur ceux des Régies et Infrastructures, Industries & Constructeurs de machines, des Bâtiments non-résidentiels, des Centres de données et Réseaux ainsi que du Résidentiel. Mobilisés pour rendre l’énergie sûre, fiable, efficace, productive et propre, ses plus de 140 000 collaborateurs réalisent 24 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2012 en s’engageant auprès des individus et des organisations afin de les aider à tirer le meilleur de leur énergie.
    www.schneider-electric.com

    Annexes – Répartition du chiffre d’affaires par activité

    Le chiffre d’affaires du deuxième trimestre 2013 par activité est le suivant :

    en millions d’euros

    T2 2013

    CA

    Croissance organique

    Effet de périmètre

    Effet de change

    Croissance courante

    Partner

    2 245

    +0,7%

     -0,4%

     -1,1%

    -0,8%

    Infrastructure

    1 519

    +5,9%

    +13,5%

     -1,2%

    +18,2%

    Industry

    1 152

    +3,5%

     -0,8%

     -1,8%

    +0,9%

    IT

    893

    +1,3%

    +0,3%

     -2,3%

    -0,7%

    Buildings

    410

    +3,6%

     -1,6%

     -1,0%

    +1,0%

    Total

    6 219

    +2,6%

    +2,5%

     -1,4%

    +3,7%



    Le chiffre d’affaires du premier semestre 2013 par activité est le suivant :

    en millions d’euros

    S1 2013

    CA

    Croissance organique

    Effet de périmètre

    Effet de change

    Croissance courante

    Partner

    4 175

     -1,2%

     -0,1%

     -1,1%

     -2,4%

    Infrastructure

    2 628

    +3,7%

    +8,3%

     -1,2%

    +10,8%

    Industry

    2 164

    +0,0%

     -0,9%

     -1,6%

     -2,5%

    IT

    1 686

     -0,6%

    +0,1%

     -2,4%

     -2,9%

    Buildings

    777

     -1,9%

     -0,5%

     -0,9%

     -3,3%

    Total

    11 430

    +0,1%

    +1,5%

     -1,4%

    +0,2%

    Annexes – Répartition par géographie

    Le chiffre d’affaires du deuxième trimestre 2013 par géographie est le suivant :

    en millions d’euros

    T2 2013

    CA

    Croissance organique

    Croissance courante

    Europe de l’Ouest

    1 675

    -6%

    -6%

    Asie Pacifique

    1 720

    +5%

    +4%

    Amérique du Nord

    1 581

    +10%

    +9%

    Reste du Monde

    1 243

    +4%

    +13%

    Group

    6 219

    +2,6%

    +3,7%


    Le chiffre d’affaires du premier semestre 2013 par géographie est le suivant :

    en millions d’euros

    S1 2013

    CA

    Croissance organique

    Croissance courante

    Europe de l’Ouest

    3 264

    -7%

    -6%

    Asie Pacifique

    3 115

    +4%

    +2%

    Amérique du Nord

    2 912

    +3%

    +2%

    Reste du Monde

    2 139

    +2%

    +6%

    Group

    11 430

    +0,1%

    +0,2%



    Annexes – Impact de consolidation sur CA et EBITA

    En nombre de mois

     

    2012

    T1

     

    T2

     

    T3

     

    T4

    2013

    T1

     

    T2

     

    T3

     

    T4

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lee Technologies 

    Activité IT
    CA 2010  140 millions de dollars

    3m

     

     

     

     

     

     

     

    Summit Energy 

    Activité Buildings
    CA 2011 estimé 65 millions de dollars

    3m

     

     

     

     

     

     

     

    Digilink

    Activité Partner 

    CA 2010 ~25 millions d’euros

    3m

    3m

    -1m

     

     

     

     

     

    APW President 

    Activité IT
    CA annuel 31/10/10  18 millions d’euros

    3m

    3m

    -1m

     

     

     

     

     

    Luminous

    Activité IT 
    CA annuel  31/3/11 ~170 millions d’euros

    3m

    3m

    -1m

     

     

     

     

     

    Steck Group

    Activité Partner 

    CA 2011 estimé 80 millions d’euros

    3m

    3m

    1m

     

     

     

     

     

    Telvent

    Activité Infrastructure 

    CA 2010  753 millions d’euros

    3m

    3m

    2m

     

     

     

    Leader & Harvest

    Activité Industry 
    CA 2011 estimé 150 millions d’euros

    3m

    3m

    3m

     

     

     

     

     

    M&C Energy Group

    Activité Buildings 
    CA annuel 30/6/12 estimé  35 millions de livres

     

     

    3m

    3m

    3m

    3m

     

     

    Electroshield-TM Samara

    Activité Infrastructure 

    CA annuel moyen de plus de 20 milliards de roubles depuis l’acquisition d’une participation de  50% en 2010

     

     

     

     

     

    3m

    3m

    3m

    Annexes – Résultat par activité

    En millions d’euros

    S1

    2012

    S1

    2013

    CA

    11 408

    11 430

    Partner

    4 278

    4 175

    Infrastructure

    2 372

    2 628

    Industry

    2 219

    2 164

    IT

    1 736

    1 686

    Buildings

    803

    777

    Coûts centraux

    -

    -

    EBITA ajusté

    1 556

    1 532

    Partner

    855

    875

    Infrastructure

    199

    190

    Industry

    412

    423

    IT

    304

    289

    Buildings

    52

    34

    Coûts centraux

    (266)

    (279)

    - Autres produits et charges d’exploitation

    (8)

    12

    Partner

    8

    12

    Infrastructure

    (8)

    (11)

    Industry

    (7)

    2

    IT

    3

    (1)

    Buildings

    (1)

    (1)

    Coûts centraux

    (3)

    11

    - Charges de restructuration

    (43)

    (62)

    Partner

    (25)

    (23)

    Infrastructure

    (4)

    (8)

    Industry

    (5)

    (8)

    IT

    (2)

    (3)

    Buildings

    (2)

    (6)

    Coûts centraux

    (5)

    (14)

    EBITA

    1 505

    1 482

    Partner

    838

    864

    Infrastructure

    187

    171

    Industry

    400

    417

    IT

    305

    285

    Buildings

    49

    27

    Coûts centraux

    (274)

    (282)

    Communication financière :
    Schneider Electric
    Anthony Song
    Contact presse :
    Schneider Electric
    Véronique Roquet-Montégon
    Contact presse :
    DGM
    Michel Calzaroni
    Olivier Labesse
    Tél. : +33 (0) 1 41 29 83 29
    Fax : +33 (0) 1 41 29 71 42
    Tél. : +33 (0)1 41 29 70 76
    Fax : +33 (0)1 41 29 88 14
    Tél. : +33 (0)1 40 70 11 89
    Fax : +33 (0)1 40 70 90 46