Sélectionnez votre pays/région dans le menu ou en cliquant sur la carte du monde *
Country Selector Alternate Image


Presse


    Communiqué

    25/10/2013

    Chiffre d’affaires T3 de 5,9 Mds €, en hausse organique de 0,7%

    • Performance en ligne avec le S1, portée par la Chine et l’Amérique du Nord alors que l’Europe de l’Ouest demeure en difficulté 
    • Partner affiche une croissance forte de 5% hors Europe de l’Ouest 
    • Les Services poursuivent une dynamique soutenue, surperformant le reste du Groupe de 13 points 
    • Marge d’EBITA ajusté 2013 stable à légèrement en hausse à périmètre et change constants 

    Rueil-Malmaison (France), le 25 octobre 2013 - Schneider Electric publie ce jour un chiffre d’affaires de 5 901 millions d’euros pour le troisième trimestre de l’exercice 2013, soit une baisse de 3,2% par rapport au troisième trimestre 2012 à périmètre et effet de change courants. La croissance organique est en hausse de 0,7%.

    Le chiffre d’affaires par activité se répartit comme suit :

    En millions d’euros

    T3 2013

    9 mois 2013

    CA

    Croissance  organique

    CA

    Croissance organique

    Partner

    2 144

    +1,4%

    6 319

    -0,3%

    Infrastructure

    1 414

    +1,8%

    4 042

    +3,0%

    Industry

    1 066

    +0,2%

    3 230

    +0,1%

    IT

    879

    -1,8%

    2 565

    -1,0%

    Buildings

    398

    +0,3%

    1 175

    -1,1%

    Groupe

    5 901

    +0,7%

    17 331

    +0,3%

    Jean-Pascal Tricoire, Président-Directeur Général, commente : « La performance du troisième trimestre est en ligne avec celle du premier semestre 2013, avec des tendances contrastées selon les régions. L’activité Partner poursuit son amélioration et les Services connaissent une croissance supérieure au reste du Groupe. Face à la volatilité inattendue de certaines devises, nous avons pris des mesures, dont les effets seront majoritairement en 2014.

    Nous nous réjouissons que notre offre pour l’acquisition d’Invensys ait été largement approuvée par les actionnaires d’Invensys. Même si la date de clôture de l’acquisition demeure soumise aux approbations réglementaires, nous commençons à préparer son intégration.

    Nos priorités porteront, dans le futur, sur l’intégration des acquisitions, l’optimisation de notre portefeuille et couverture géographique, tout en poursuivant l’effort sur l’efficacité opérationnelle. Ainsi le Groupe se concentrera sur l’optimisation des retours sur les investissements récents.
    Compte tenu des tendances récentes, le Groupe vise pour 2013 une croissance organique stable à limitée du chiffre d’affaires et une marge EBITA ajusté stable à légèrement en hausse, à périmètre et change constants

    Croissance organique par activité

    Partner (36% du CA au T3) est en hausse de 1,4% à données comparables par rapport à la même période en 2012. La performance est solide à +5% hors Europe de l’Ouest. L’activité Produits croit grâce à la poursuite de la dynamique en Amérique du Nord et du Sud et aux marchés porteurs de la construction et de l’industrie en Chine, où la stratégie d’expansion vers l’Ouest, « Go-West », demeure un levier de croissance. Toutefois, les marchés résidentiels en Australie et ceux du bâtiment et des infrastructures en Europe de l’Ouest s’avèrent faibles. Certaines nouvelles économies, notamment la Russie, l’Inde et l’Asie du Sud Est, sont impactées momentanément par la dépréciation de leurs devises. L’activité Solutions baisse légèrement, les investissements dans les projets de centres de données et en pétrole et gaz ne compensant pas les bases de comparaison élevées au Moyen-Orient et en Russie et un marché difficile des énergies renouvelables en Europe de l’Ouest.

    Infrastructure (24% du CA au T3) affiche une croissance de 1,8% à données comparables. Les Produits sont en hausse grâce aux investissements des régies électriques et en infrastructures en Afrique, au Moyen-Orient et aux Etats-Unis. Les Solutions affichent une légère hausse grâce à la bonne croissance des infrastructures et centres de données en Amérique du Nord et aux projets de  transports en Chine. Le faible niveau d’investissement dans les régies et les transports en Espagne pèsent sur la croissance. Les Services demeurent un fort levier de croissance, enregistrant une hausse à deux chiffres, à la fois dans les services à la base installée et les services avancés. Produits et Solutions sont chacun impactés par les reports de certains projets liés au manque de financement dans certaines nouvelles économies et par les investissements des régies électriques en déclin en Europe de l’Ouest.

    Industry (18% du CA au T3) est en légère croissance à 0,2% à données comparables, affichant des tendances contrastées. Alors que les constructeurs de machines (OEMs) affichent une performance solide, les difficultés subies par certains segments de clients finaux pèsent tant sur les Produits que les Solutions. La légère baisse des Produits est liée à l’impact de l’Europe de l’Ouest, du en partie à des effets de déstockage. Les Solutions sont en croissance, soutenues par la demande en services, variateurs moyenne tension et en solutions pour les constructeurs de machines, ainsi que par une demande solide en Chine et dans les pays clés d’Europe de l’Ouest. Les solutions pour clients finaux sont impactées par la faiblesse des segments Mines et Eau dans certains pays.

    IT (15% du CA au T3) est en baisse de 1,8% à données comparables. Les Produits baissent en raison de la faiblesse des marchés dans les pays matures et du déstockage des distributeurs en Russie, tandis que l’Asie-Pacifique est en croissance. Les Solutions bénéficient de la bonne croissance des services dans toutes les régions et des investissements en centres de données en Asie, mais souffrent de l’atonie des projets en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest.

    Buildings (7% du CA au T3) est en légère hausse, affichant une croissance de 0.3% à données comparables. Les Produits sont stables, affichant des tendances contrastées. Dans les Solutions, les systèmes sont impactés par la faiblesse des marchés de la construction dans la plupart des pays matures, mais l’activité bénéficie d’investissements dans les hôpitaux en Australie et en Europe du Nord. Les Services continuent d’afficher une croissance forte.

    L’activité Solutions est stable à 0% à données comparables au troisième trimestre et représente 40% du chiffre d’affaires.

    Croissance organique par géographie

    En millions d’euros

    T3 2013

    9 mois 2013

    CA 

    Croissance organique 

    CA 

    Croissance organique 

    Europe de l’Ouest

    1 585

    -6%

    4 849

    -6%

    Asie-Pacifique

    1 625

    +4%

    4 740

    +4%

    Amérique du Nord

    1 535

    +3%

    4 447

    +3%

    Reste du Monde

    1 156

    +2%

    3 295

    +2%

    Groupe

    5 901

    +0,7%

    17 331

    +0,3%

    L’Europe de l’Ouest (27% du CA au T3) est en baisse de 6% à données comparables par rapport à la même période de l’an dernier, impactée par le déstockage de distributeurs dans certains pays. L’Espagne et l’Italie continuent d’afficher une baisse à deux chiffres, en raison de la crise économique. La France affiche une baisse à un chiffre (low single digit), dans un environnement de faible croissance. L’Allemagne est en baisse, les difficultés de la transition énergétique entraînant moins d’investissements dans les régies électriques et les renouvelables, alors que les constructeurs de machines résistent. Le Royaume-Uni et l’Irlande sont stables. Les pays nordiques affichent une légère baisse.
     
    L’Asie-Pacifique (27% du CA au T3) est en hausse de 4% à données comparables, affichant la plus forte hausse parmi les régions. La Chine enregistre une bonne croissance grâce aux investissements dans la construction et les infrastructures et une certaine reprise des marchés finaux industriels. La croissance du reste des nouvelles économies est plus modérée, temporairement impactée par la volatilité de leurs devises. Le Japon rebondit grâce à de meilleurs marchés finaux des centres de données et de l’industrie. Toujours affaiblie par le ralentissement des segments des mines et de la construction, l’Australie pèse sur la performance de la région.

    L’Amérique du Nord (26% du CA au T3) affiche une croissance de 3% à données comparables, en ligne avec la performance du premier semestre. La croissance reste solide sur le marché résidentiel aux Etats-Unis, alors que celui du bâtiment non-résidentiel affiche une amélioration limitée. La croissance est également soutenue par les centres de données, grâce aux projets de distribution électrique, ainsi que par les marchés des infrastructures et du pétrole et gaz. La demande est plus faible sur les autres segments, dont les régies électriques et les mines.

    Le Reste du Monde (20% du CA au T3) ralentit par rapport au trimestre précédent, en hausse de 2% à données comparables. La Russie est impactée par des marchés de la construction et de l’informatique atones, ainsi que par du déstockage. Le Moyen-Orient baisse en raison de dépenses réduites dans le bâtiment et les infrastructures, notamment en Arabie Saoudite. L’Afrique et l’Amérique du Sud sont stimulées par une couverture améliorée des marchés et une meilleure pénétration des offres de milieu de gamme (mid market).

    Le chiffre d’affaires des nouvelles économies, en hausse de 5% à périmètre comparable, représente 44% du chiffre d’affaires publié pour le troisième trimestre 2013. Ceci représente une hausse de 3 points par rapport à la même période de l’an dernier.
     
    L’impact du nombre plus important de jours ouvrés a un effet positif de 1,2 point.

    Périmètre¹  et effet de change sur le chiffre d’affaires

    La contribution nette des acquisitions s’élève à 114 millions d’euros, soit +1,9% de croissance, principalement grâce à Electroshield-TM Samara (consolidé dans Infrastructure) ainsi que quelques acquisitions et cessions mineures dans d’autres activités.

    L’évolution des taux de change a un impact négatif de 352 millions d’euros, essentiellement du fait de la dépréciation du dollar américain, du dollar australien, de la roupie indienne, du yen japonais, du real brésilien et d’autres devises des nouvelles économies par rapport à l’euro sur la période.

    En début d’année, l’impact négatif de l’effet de change sur le chiffre d’affaires 2013 était estimé à environ 600 millions d’euros. Compte tenu de l’évolution des devises observées pendant l’été dans certaine nouvelles économies, le Groupe s’attend désormais à un impact négatif de 800 à 900 millions d’euros, aux taux de changes actuels.

    Effet de change sur l’EBITA ajusté

    Schneider Electric est une entreprise mondiale, présente dans plus de 100 pays, avec une répartition équilibrée de son chiffre d’affaires entre ses quatre géographies : Europe de l’Ouest, Asie-Pacifique, Amérique du Nord et Reste du Monde. Sur la base du chiffre d’affaires 2012, l’exposition du Groupe aux différente devises peut se répartir selon 3 catégories :

    • L’euro représente ~25% du chiffre d’affaires du Groupe
    • Le dollar américain, les devises qui lui sont indexées et le yuan chinois représentent ~40% du chiffre d’affaires
    • Les autres devises représentent les ~35% restants, soit environ 45 devises, dont aucune ne dépasse 5% du chiffre d’affaires du Groupe

    Schneider Electric a atteint un équilibre entre son chiffre d’affaires et ses coûts en dollar américain, en devises qui lui sont indexées et en yuan chinois, ceci afin de minimiser l’impact de l’évolution du taux de change entre l’euro et le dollar américain sur sa marge opérationnelle.

    Cependant, les marges du Groupe demeurent sensibles aux évolutions des taux de change des autres devises, notamment lorsque celles-ci se déprécient significativement contre l’euro. Schneider Electric a notamment connu une volatilité inhabituelle de ses devises durant l’été. De nombreuses devises se sont dépréciées, avec par exemple une baisse du peso argentin de 19%, du rand sud africain et de la roupie indonésienne de 17%, de la roupie indienne de 14% et de la lire turque de 13% depuis le début de l’année.

    L’évolution défavorable des devises étrangères, en particulier en Asie-Pacifique (hors Chine) et dans  le Reste du Monde, pourrait avoir un impact négatif de 0,3pt à 0,5pt sur la marge d’EBITA ajusté en 2013, sur la base des taux de change actuels. Le Groupe prend des mesures visant à compenser cet impact négatif en 2014, notamment grâce aux ajustements de prix et à des optimisations tactiques de la chaîne logistique.

    Invensys et priorités de court terme

    Le troisième trimestre a également été marqué par l’annonce de l’offre pour acquérir Invensys plc. Le 10 octobre, plus de 99% des actionnaires votants ont approuvé l’offre. L’opération reste soumise aux approbations réglementaires mentionnées dans le Scheme Document. La date d’acquisition étant incertaine, les résultats pourraient être impactés dès 2013 ou en 2014.

    L’acquisition d’Invensys constitue une étape clé dans le développement du portefeuille d’activité de Schneider Electric. Elle permet au Groupe de compléter son offre technologique et son empreinte globale sur ses marchés finaux : bâtiments, infrastructures, industrie et centres de données.

    Le Groupe compte désormais se focaliser sur l’intégration d’Invensys. La priorité sera, dans le futur,  l’intégration des acquisitions, l’optimisation du portefeuille et de la couverture géographique du Groupe et la poursuite de l’effort sur l’efficacité opérationnelle. Ainsi, le Groupe se concentrera sur l’optimisation des retours sur les investissements récents.

    Ceci sera détaillé plus amplement lors de la Journée Investisseurs du 20 février 2014.

    Gouvernement d’entreprise

    Le conseil d’administration réuni le 24 octobre 2013 a décidé de coopter M. Jeong Kim comme administrateur.

    M. Jeong Kim, qui a la qualité d’indépendant, avait été nommé censeur par le conseil d’administration en avril dernier.

    Perspectives 2013

    Les récentes tendances observées indiquent une croissance continue en Amérique du Nord et en Chine, et une faiblesse persistante de l'Europe de l'Ouest. Certains pays, comme l'Inde, la Russie et l'Indonésie, sont temporairement impactés par la volatilité de leurs devises.

    Compte tenu de l'incertitude quant à la date de clôture de l'acquisition d'Invensys, l'impact de l'acquisition sur les résultats financiers pourrait avoir lieu en 2013 ou 2014.

    Sur la base de ces tendances, le Groupe vise désormais pour 2013 une croissance organique stable à limitée du chiffre d'affaires et une marge EBITA ajusté stable à légèrement en hausse, à périmètre et change constants.


    ________________________
    ¹ Les changements de périmètre de consolidation incluent également certains reclassements mineurs d’offres entre les activités

    *******************

    La présentation du chiffre d’affaires T3 est disponible sur le site www.schneider-electric.com

    Les résultats annuels 2013 et le chiffre d’affaires du quatrième trimestre seront publiés le
    20 février 2014.
     

    Avertissement
    L’Autorité des marchés financiers (l’« AMF ») a apposé son visa sur le Prospectus publié dans le cadre de l’Offre sur Invensys plc le 9 septembre 2013 sous le numéro 13-481. Des exemplaires du Prospectus sont disponibles sans frais au siège social de Schneider Electric SA, 35 rue Joseph Monier, 92500 Rueil Malmaison, sur le site Internet de la société, (
    www.schneider-electric.com), sur le site internet d’Invensys plc (www.invensys.com) ainsi que sur le site Internet de l’AMF (www.amf-france.org).

    A propos de Schneider Electric
    Spécialiste mondial de la gestion de l'énergie, présent dans plus de 100 pays, Schneider Electric offre des solutions intégrées pour de nombreux segments de marchés. Le Groupe bénéficie d’une position de leader sur ceux des Régies et Infrastructures, Industries & Constructeurs de machines, des Bâtiments non-résidentiels, des Centres de données et Réseaux ainsi que du Résidentiel. Mobilisés pour rendre l’énergie sûre, fiable, efficace, productive et propre, ses plus de 140 000 collaborateurs réalisent 24 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2012 en s’engageant auprès des individus et des organisations afin de les aider à tirer le meilleur de leur énergie.
    www.schneider-electric.com

    Annexe – Répartition du chiffre d’affaires par activité

    Chiffre d’affaires troisième trimestre 2013 :

    En millions d’euros

    T3 2013

    CA 

    Croissance organique

    Effet de périmètre

    Effet de change

    Croissance courante

    Partner

    2 144

    +1,4%

    +0,2%

    -5,6%

    -4,0%

    Infrastructure

    1 414

    +1,8%

    +11,4%

    -5,1%

    +8,1%

    Industry

    1 066

    +0,2%

    -2,0%

    -5,7%

    -7,5%

    IT

    879

    -1,8%

    -0,4%

    -7,3%

    -9,5%

    Buildings

    398

    +0,3%

    -2,9%

    -5,7%

    -8,3%

    Groupe

    5 901

    +0,7%

    +1,9%

    -5,8%

    -3,2%

    Chiffre d’affaires 9 mois 2013 :

    En millions d’euros

    9 mois 2013

    CA 

    Croissance organique

    Effet de périmètre

    Effet de change

    Croissance courante

    Partner

    6 319

    -0,3%

    -0,0%

    -2,6%

    -2,9%

    Infrastructure

    4 042

    +3,0%

    +9,4%

    -2,6%

    +9,8%

    Industry

    3 230

    +0,1%

    -1,2%

    -3,1%

    -4,2%

    IT

    2 565

    -1,0%

    -0,1%

    -4,1%

    -5,2%

    Buildings

    1 175

    -1,1%

    -1,3%

    -2,6%

    -5,0%

    Groupe

    17 331

    +0,3%

    +1,6%

    -2,9%

    -1,0%

    Annexe – Répartition du chiffre d’affaires par géographie

    En millions d’euros

    T3 2013

    CA 

    Croissance organique

    Croissance courante

    Europe de l’Ouest

    1 585

    -6%

    -7%

    Asie-Pacifique

    1 625

    +4%

    -5%

    Amérique du Nord

    1 535

    +3%

    -2%

    Reste du Monde

    1 156

    +2%

    +5%

    Groupe

    5 901

    +0,7%

    -3,2%

    En millions d’euros

    9 mois 2013

    CA 

    Croissance organique

    Croissance courante

    Europe de l’Ouest

    4 849

    -6%

    -7%

    Asie-Pacifique

    4 740

    +4%

    0%

    Amérique du Nord

    4 447

    +3%

    0%

    Reste du Monde

    3 295

    +2%

    +6%

    Groupe

    17 331

    +0,3%

    -1,0%

    Annexe – Impact de consolidation sur CA et EBITA

    En nombre de mois

     

    2012

    T1

     

    T2

     

    T3

     

    T4

    2013

    T1

     

    T2

     

    T3

     

    T4

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lee Technologies 

    Activité IT
    CA 2010  140 millions de $

    3m

     

     

     

     

     

     

     

    Summit Energy 

    Activité Buildings
    CA estimé 2011  65 millions de $

    3m

     

     

     

     

     

     

     

    Digilink

    Activité Partner
    CA 2010  ~25 millions d’€

    3m

    3m

    -1m

     

     

     

     

     

    APW President 

    Activité IT
    CA annuel 31/10/10  18 millions d’€

    3m

    3m

    -1m

     

     

     

     

     

    Luminous

    Activité IT
    CA annuel 31/3/11  c. 170 millions d’€

    3m

    3m

    -1m

     

     

     

     

     

    Steck Group

    Activité Partner

    CA estimé 2011 80 millions d’€

    3m

    3m

    1m

     

     

     

     

     

    Telvent

    Activité Infrastructure

    CA 2010  753 millions d’€

    3m

    3m

    2m

     

     

     

    Leader & Harvest

    Activité Industry
    CA estimé 2011  150 millions de $

    3m

    3m

    3m

     

     

     

     

     

    M&C Energy Group

    Activité Buildings
    CA estimé annuel 30/6/12  35 millions de £

     

     

    3m

    3m

    3m

    3m

     

     

    Electroshield-TM Samara

    Activité Infrastructure

    CA moyen annuel de plus de RUB 20 mlds depuis acquisition d’une participation de  50% en 2010

     

     

     

     

     

    3m

    3m

    3m


    Annexe – Changement de marge d’EBITA ajusté S1 2013 à périmètre et taux de change constants
     

    En millions d’euros

    S1 2013

    CA

    EBITA ajusté

    % du CA

    S1 2012 publié

    11 408

    1 556

    13,6%

    S1 2013 organique

    Variation vs S1 2012

    11 418

    +0,1%

    1 556

    =

    13,6%

    Stable

    Effet change

    (157)

    (38)

     

    Effet périmètre

    169

    14

     

    S1 2013 publié

    11 430

    1 532

    13,4%


    Relations investisseurs :
    Schneider Electric
    Anthony Song
    Contact Presse :
    Schneider Electric
    Véronique Roquet-Montégon
    Contact Presse :
    DGM
    Michel Calzaroni
    Olivier Labesse
    Tél. : +33 (0) 1 41 29 83 29
    Fax : +33 (0) 1 41 29 71 42
    Tél. : +33 (0)1 41 29 70 76
    Fax : +33 (0)1 41 29 88 14
    Tél. : +33 (0)1 40 70 11 89
    Fax : +33 (0)1 40 70 90 46