Sélectionnez votre pays/région dans le menu ou en cliquant sur la carte du monde *
Country Selector Alternate Image


Presse


    Communiqué

    24/04/2014

    Croissance solide au T1 2014, CA à 5,7mds€, en hausse publiée de + 7,7% et + 2,5% en organique. Bon début d’Invensys

    • Croissance organique menée par Industry et Buildings & Partner, respectivement en hausse de 6,0% et 5,8% 
    • Amélioration séquentielle de l’Europe de l’Ouest, bien que toujours en baisse à données comparables, les nouvelles économies demeurent le moteur de la croissance 
    • Croissance forte des Services sur toutes les activités, en hausse organique de 14% 
    • Bons résultats d’Invensys sur son année fiscale 2013-2014, prises de commandes en hausse de 9% et amélioration de la rentabilité 
    • Objectifs annuels 2014 confirmés 


    Rueil-Malmaison (France), le 24 avril 2014 – Schneider Electric publie ce jour un chiffre d’affaires de 5 671 millions d’euros pour le premier trimestre 2014, en hausse de 7,7% par rapport au premier trimestre 2013 à périmètre et taux de change courants. La croissance organique atteint +2,5%, avec un effet positif du nombre de jours ouvrés de 0,4 point.

    Le chiffre d’affaires par activité se répartit comme suit :

    En millions d’euros

    T1 2013

    T1 2014

    CA retraité[1]

    CA

    Croissance organique

    Variation du périmètre de consolidation

    Effet de change

    Croissance publiée

    Buildings & Partner

    2 354

    2 422

    +5,8%

    +2,3%

    -5,2%

    +2,9%

    Industry

    1 011

    1 444

    +6,0%

    +41,9%

    -5,1%

    +42,8%

    Infrastructure

    1 110

    1 089

    -3,7%

    +6,8%

    -5,0%

    -1,9%

    IT

    793

    716

    -3,4%

    -1,0%

    -5,3%

    -9,7%

    Total

    5 268

    5 671

    +2,5%

    +10,4%

    -5,2%

    +7,7%


    [1]Retraité pour la consolidation globale de Delixi (auparavant en consolidation proportionnelle à 50%), soit un supplément de 57 millions d’euros au CA T1 2013 de l’activité Buildings & Partner

    Jean-Pascal Tricoire, Président Directeur général, commente : “Nous débutons l'année avec une croissance solide. Le chiffre d'affaires du premier trimestre est en hausse de 7,7% et de 2,5% en organique. Nos activités de début de cycle tirent la performance de ce trimestre. L'activité Buildings & Partner affiche une forte croissance alors que l'activité Industry poursuit sa dynamique. Par zones géographiques, l'Europe de l'Ouest observe une amélioration séquentielle et les nouvelles économies demeurent le moteur de croissance du Groupe.

    Nous sommes satisfaits de la performance solide d'Invensys sur l'exercice fiscal 2013-2014 et de son bon début d'année 2014. L'intégration est en bonne voie et les équipes sont mobilisées pour réaliser les synergies.

    Les tendances au premier trimestre sont en ligne avec nos prévisions du début d'année. Dans ce contexte, nous confirmons nos perspectives pour l'année 2014. Au delà, nous continuerons de nous concentrer sur la croissance organique et notre efficacité pour améliorer le retour sur nos investissements, et poursuivre une génération de cash soutenue. »

    Croissance organique par activité

    Buildings & Partner (43% du CA T1) est en hausse de +5,8% à périmètre et taux de change constants, avec une croissance sur toutes les zones. L’Europe de l’Ouest profite d’investissements dans la construction non-résidentielle en Espagne, de l’amélioration du marché de la construction dans les pays nordiques et d’initiatives commerciales fructueuses en Allemagne. Bien qu’impacté par des conditions météorologiques compliquées au début du trimestre, les Etats-Unis bénéficient d’investissements sur les marchés du résidentiel et des centres de données et d’une légère amélioration du marché non-résidentiel. La Chine poursuit sa croissance solide sur le trimestre dans un environnement d’indicateurs économiques contrastés. L’Australie note quelques signes de reprise sur le marché résidentiel. Le Reste du Monde enregistre une croissance à deux chiffres, menée par les grands projets d’infrastructure au Moyen-Orient et en Amérique du Sud. Les Services sont en croissance grâce aux services à la base installée pour les bâtiments et les projets à contrat de performance.

    Industry (25% du CA T1) affiche une croissance organique solide à +6,0%, avec une bonne performance de toutes les géographies. La demande des constructeurs de machines (OEMs) constitue le principal levier de croissance dans la plupart des régions, tandis que la demande des clients finaux demeure globalement faible, sauf aux Etats-Unis. L’Amérique du Nord affiche des tendances de fond positives grâce au segment pétrolier et gazier et à des initiatives commerciales réussies, malgré une base de comparaison défavorable au Canada. L’Asie-Pacifique reste solide avec une performance robuste de la Chine et du Japon, tandis que l’activité sur le segment des mines en Australie est en repli. L’Europe de l’Ouest connaît une bonne dynamique grâce à des initiatives commerciales et à l’amélioration du marché des constructeurs de machines, principalement en Espagne, en Italie, dans les pays scandinaves et en Allemagne. Le Reste du Monde est en hausse, grâce à la Turquie, au Brésil et à l’Afrique. Les Services à la base installée poursuivent leur solide performance, avec une croissance à deux chiffres sur le trimestre.

    Infrastructure (19% du CA T1) est en baisse organique de -3,7%. L’activité est impactée par une croissance négative à deux chiffres de l’Europe de l’Ouest en raison d’un marché des régies électriques particulièrement faible en Allemagne, Espagne et France. Hors Europe de l’Ouest, l’activité est en croissance modérée à un chiffre (low single-digit). L’Amérique du Nord est solide, grâce à des investissements continus dans les centres de données et la bonne exécution des projets en pétrole & gaz et en transports aux Etats-Unis. L’Asie-Pacifique est en légère baisse, principalement en raison de la faiblesse du marché des régies électriques en Inde, impacté par des investissements prudents durant la période pré-électorale. Le Reste du Monde est en croissance, grâce à des investissements continus au Moyen-Orient, en Afrique et en Amérique du Sud. Les Services enregistrent une croissance à deux chiffres, avec une progression sur toutes les géographies.

    IT (13% du CA T1) connaît une baisse de -3,4% à données comparables par rapport à la même période en 2013. Les revenus de l’activité sur le marché des centres de données présentent des tendances contrastées selon les régions. Aux Etats-Unis, l’activité est en baisse, les investissements dans les grands et très grands centres de données déplaçant la demande vers les offres basse et moyenne tension du Groupe. L’Europe de l’Ouest est en croissance sur le trimestre, grâce à une solide exécution des projets dans la région. Les segments des Réseaux professionnels et domestiques sont en baisse en raison du déstockage des distributeurs en Russie. Les Services enregistrent une performance soutenue, en croissance sur toutes les géographies.

    Les Solutions sont stables en croissance organique sur le trimestre et représentent 41% du chiffre d’affaires. 

    Croissance organique par géographie

    En millions d’euros

    T1 2013

    T1 2014

    CA retraité[1]

    CA

    Croissance organique

    Croissance publiée

    Europe de l’Ouest

    1 590

    1 672

    -2%

    +5%

    Asie-Pacifique

    1 452

    1 512

    +6%

    +4%

    Amérique du Nord

    1 331

    1 428

    +2%

    +7%

    Reste du Monde

    895

    1 059

    +8%

    +18%

    Total

    5 268

    5 671

    +2,5%

    +7,7%



    [1] Retraité pour la consolidation globale de Delixi (auparavant en consolidation proportionnelle à 50%), soit un supplément de 57 millions d’euros au CA T1 2013 de la zone Asie-Pacifique

    L’Europe de l’Ouest (29% du CA T1) est en amélioration séquentielle, bien qu’en baisse de -2% par rapport à la même période de l’an dernier. Cependant, hormis l’activité Infrastructure, toutes les activités sont en croissance dans la région, qui afficherait hors Infrastructure  une croissance modérée à un chiffre (low single digit). L’Europe du Sud est en baisse, avec un marché des régies électriques toujours faible, mais une amélioration des marchés industriels portée par des investissements dans les industries orientées vers l’export en Italie et en Espagne. La France poursuit sa baisse, marquée par de faibles marchés des régies et de la construction, malgré un bon développement de l’activité Industry. L’Allemagne subit l’impact du faible niveau d’investissement des régies électriques, alors que les autres activités sont en croissance. Les pays nordiques et le Royaume-Uni enregistrent une croissance positive, grâce à une amélioration de l’environnement économique.


    L’Asie-Pacifique (27% du CA T1) est en hausse de +6% à données comparables. La Chine est le principal moteur de croissance sur le trimestre dans un environnement d’indicateurs économiques contrastés, grâce à une bonne dynamique des constructeurs de machine et bénéficie d’un marché de la construction fort au deuxième semestre 2013. L’Australie est en baisse légère, la bonne performance du marché de la construction résidentielle ne compensant pas la faiblesse continue des investissements miniers. L’Asie du Sud-Est et l’Inde sont stables malgré la volatilité des devises et la prudence entourant un contexte politique incertain. Le Japon enregistre une bonne croissance grâce à la demande industrielle.

    L’Amérique du Nord (25% du CA T1) est en hausse de +2% à données comparables. Les Etats-Unis poursuivent leur croissance, grâce à l’amélioration des marchés de la construction, la poursuite des investissements en pétrole & gaz et dans les centres de données. Cette croissance est partiellement impactée par les conditions météorologiques défavorables du début du trimestre. Malgré une bonne exécution des projets en pétrole & gaz et dans les mines, le Canada est en baisse en raison de la faiblesse du marché résidentiel et de bases de comparaison défavorables. Le Mexique est en recul, pénalisé par un secteur de la construction déprimé, suite à un changement de politique locale, malgré une bonne croissance des services dans l’activité Infrastructure.


    Le Reste du Monde (19% du CA T1) est en hausse organique de +8%, grâce au Moyen-Orient et à l’Amérique du Sud. Le Moyen-Orient bénéficie d’investissements continus et d’augmentations de prix en Turquie, ainsi que des investissements dans les infrastructures et le pétrole & gaz aux Emirats Arabes Unis et au Qatar. L’Amérique du Sud est en hausse, grâce aux investissements réalisés pour la Coupe du Monde de football au Brésil et à quelques hausses de prix. L’Afrique continue de croître. La zone comprenant la Russie, le Kazakhstan et l’Ukraine (CIS) est en baisse, en raison du déstockage réalisé par les distributeurs en IT et de l’environnement politique incertain. Electroshield-Samara (qui n’est pas intégrée dans la croissance organique ce trimestre mais en effet périmètre) affiche cependant une bonne croissance.

    Les nouvelles économies sont en hausse organique de 7% et représentent 42% du chiffre d’affaires du premier trimestre 2014, en hausse de 3 points par rapport à la même période de l’an dernier.

     

    Un exercice fiscal 2013-2014 solide pour Invensys (hors Appliance)

    Invensys a affiché une solide croissance de ses prises de commandes pour l’exercice fiscal 2013-2014 (+9% à taux de change constant), portée par la hausse à deux chiffres de l’activité Software et une croissance forte à un chiffre (high single-digit) de l’activité Industrial Automation. D’un point de vue géographique, les commandes sont en croissance sur toutes les régions, portées par l’Asie-Pacifique et l’Amérique du Nord. La rentabilité s’améliore et l’OPBIT¹ est en hausse à deux chiffres sur l’exercice 2013-2014 malgré un chiffre d’affaires globalement stable.

     

    Périmètre² et effet de change

    La contribution nette des acquisitions s’élève à 546 million d’euros soit +10,4% de croissance, principalement grâce à Invensys (majoritairement dans l’activité Industry) et Electroshield – Samara (activité Infrastructure) ainsi que quelques acquisitions et cessions mineures dans d’autres activités.

     

    L’évolution des taux de change a un impact négatif de 268 millions d’euros, essentiellement du fait de la dépréciation du dollar américain, du dollar australien, de la roupie indienne, du real brésilien et du rouble russe par rapport à l’euro sur la période.

     

    Sur la base des taux de change actuels, et en prenant en compte la récente faiblesse du yuan chinois, le Groupe attend un impact devise négatif sur le chiffre d’affaires 2014, compris entre 900 millions d’euros et 1 milliard d’euros.

     

    Optimisation du portefeuille

    Schneider Electric a travaillé activement sur la rationalisation de son portefeuille : La cession de l’activité de conseil en IT de Telvent Global Services est finalisée. La cession de la division Appliance d’Invensys est en instance d’approbation règlementaire. Le Groupe est entré en négociations exclusives avec The Carlyle Group et PAI Partners pour la cession de Custom Sensors & Technologies (”CST”).

     

    Perspectives 2014 confirmées

    La performance du premier trimestre est en ligne avec les attentes. Comme attendu, le T2 devrait être impacté par une forte base de comparaison et un effet de jours ouvrés légèrement négatif d’environ 0,6 point, mais la croissance organique devrait accélérer au second semestre. Au vu de ces éléments, le Groupe confirme ses perspectives pour 2014 :

    • une croissance organique modérée à un chiffre (low single digit) pour le chiffre d'affaires
    • 0,4pt à 0,8pt d’amélioration de la marge d’EBITA ajusté par rapport au niveau proforma 2013³, excluant l’impact négatif des effets de change actuellement estimé à environ 0,4 point, avec la majeure partie de cet impact sur le premier semestre.



    ____________________________

    ¹ Résultat Opérationnel avant Intérêts et Impôts et avant éléments exceptionnels

    ² Les changements de périmètre de consolidation incluent également certains reclassements mineurs

    ³ La marge d’EBITA ajusté proforma 2013 incluant les 12 derniers mois d’Invensys (hors Appliance) à septembre 2013 et la consolidation à 100% d’Electroshield-TM Samara s’élève à ~14,0%.

     

    *******************


    La présentation du chiffre d’affaires du premier trimestre 2014 est disponible sur www.schneider-electric.com/finance/fr

    Les résultats semestriels et le chiffre d’affaires du second trimestre seront publiés le 30 juillet 2014.


    A propos de Schneider Electric
    Spécialiste mondial de la gestion de l'énergie, présent dans plus de 100 pays, Schneider Electric offre des solutions intégrées pour de nombreux segments de marchés. Le Groupe bénéficie d’une position de leader sur ceux des Régies et Infrastructures, Industries & Constructeurs de machines, des Bâtiments non-résidentiels, des Centres de données et Réseaux ainsi que du Résidentiel. Mobilisés pour rendre l’énergie sûre, fiable, efficace, productive et propre, ses plus de 150 000 collaborateurs réalisent 24 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2013 en s’engageant auprès des individus et des organisations afin de les aider à tirer le meilleur de leur énergie.
    www.schneider-electric.com

    Annexe – Impact de consolidation sur CA et EBITA

    En nombre de mois

    2013

    T1

     

    T2

     

    T3

     

    T4

    2014

    T1

     

    T2

     

    T3

     

    T4

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Electroshield-TM Samara

    Activité Infrastructure 

    Chiffre d’affaires annuel moyen de plus de 20 milliards de RUB depuis l’acquisition de la participation de 50% en 2010

     

    3m

    3m

    3m

    3m

     

     

     

    Invensys

    Activité Industry (+ partiellement activité Buildings & Partner)

    Chiffre d’affaires annuel au 30/9/13 à  1 450 millions de £ (hors Appliance)

     

     

     

     

    3m

    3m

    3m

    3m

    Communication Financière :
    Schneider Electric
    Anthony Song
    Contact Presse :
    Schneider Electric
    Véronique Roquet-Montégon
    Contact Presse :
    DGM
    Michel Calzaroni
    Olivier Labesse
    Tél. : +33 (0) 1 41 29 83 29
    Fax : +33 (0) 1 41 29 71 42
    Tél. : +33 (0)1 41 29 70 76
    Fax : +33 (0)1 41 29 88 14
    Tél. : +33 (0)1 40 70 11 89
    Fax : +33 (0)1 40 70 90 46