Sélectionnez votre pays/région dans le menu ou en cliquant sur la carte du monde *
Country Selector Alternate Image


Presse


    Communiqué

    29/10/2014

    Amélioration au T3, CA de 6,3 mds€, en hausse de +7,0% et de +1,6% en organique. Invensys en bonne voie

    • Croissance organique menée par les activités de début de cycle : Industry et Buildings & Partner en hausse respectivement de +5,4% et +4,2% 
    • IT renoue avec la croissance. Forte hausse à un chiffre (high single digit) des commandes d’Infrastructure grâce aux projets à cycle long 
    • L’Europe de l’Ouest montre des signes de stabilisation, mais reste fragile. Les autres régions sont en croissance 
    • Intégration d’Invensys en bonne voie, impact diminué des évolutions des devises 
    • Objectifs annuels maintenus 

    Rueil-Malmaison (France), le 29 octobre 2014 - Schneider Electric publie aujourd’hui un chiffre d’affaires de 6 285 millions d’euros pour le troisième trimestre de l’exercice 2014, soit une hausse de +7% par rapport au troisième trimestre 2013¹ sur une base publiée. La croissance organique est en hausse de +1,6% et de +3,9% hors activité Infrastructure.

    Le chiffre d’affaires par activité se répartit comme suit :

    En millions d’euros

    T3 2014

    9 mois 2014

    CA 

    Croissance organique

    Croissance publiée

    CA 

    Croissance organique

    Croissance publiée

    Buildings & Partner

    2 762

    +4,2%

    +5,3%

    7 864

    +3,8%

    +2,0%

    Industry

    1 381

    +5,4%

    +44,2%

    4 085

    +5,2%

    +41,1%

    Infrastructure

    1 273

    -5,8%

    -10,0%

    3 637

    -6,4%

    -10,0%

    IT

    869

    +1,2%

    -1,1%

    2 399

    -0,9%

    -6,5%

    Groupe

    6 285

    +1,6%

    +7,0%

    17 985

    +0,9%

    ­+4,5%


    Jean-Pascal Tricoire, Président-Directeur Général, commente : « Le chiffre d’affaires du troisième trimestre affiche une croissance de +7% et une croissance organique de +1,6%. Les activités à cycle court sont en croissance organique sur toutes les régions et l’activité IT renoue avec la croissance. Le chiffre d’affaires de l’activité Infrastructure est en baisse organique, mais l’activité montre des signes d’amélioration, les commandes étant en forte croissance à un chiffre grâce aux projets à cycle long. Par région et sur le trimestre, nous observons une stabilisation en Europe de l’Ouest, une amélioration aux Etats-Unis, un ralentissement en Chine comme attendu et des tendances contrastées dans les autres nouvelles économies.

    L’intégration d’Invensys est en bonne voie et nous confirmons les synergies de coûts visées pour l’année 2014. De plus, l’impact négatif de l’évolution des devises est inférieur aux attentes grâce à la dépréciation récente de l’euro.

    Pour la période à venir, nous anticipons un environnement toujours difficile. Nos priorités demeurent la croissance organique, l’efficacité et l’intégration des acquisitions et nous maintenons nos objectifs 2014. »

    Croissance organique par activité

    Buildings & Partner (44% du CA au T3) poursuit sa dynamique, en croissance organique de +4,2% au troisième trimestre. L’Amérique du Nord est en croissance, portée par la poursuite des investissements sur les marchés du résidentiel et des centres de données et, dans une moindre mesure, par la reprise lente du marché de la construction non-résidentielle aux Etats-Unis. Le Mexique reste difficile. La plupart des pays d’Asie-Pacifique sont en croissance. L’Australie renoue avec la croissance, grâce à une légère amélioration de la construction résidentielle et à l’exécution de projets. La Chine ralentit avec la faiblesse du marché de la construction. L’Europe de l’Ouest est légèrement positive, la croissance en Allemagne et au Royaume-Uni permettant de compenser la faiblesse d’autres pays. Le Reste du Monde est solide, grâce à la croissance de l’Amérique du Sud et aux investissements continus en Russie et au Moyen-Orient.

    Industry (22% du CA au T3) tire la croissance organique du Groupe, avec une hausse de +5,4% au troisième trimestre. L’Europe de l’Ouest réalise une forte croissance grâce aux constructeurs de machines destinées à l’export et aux initiatives commerciales, et ce malgré un ralentissement des indicateurs industriels. L’Amérique du Nord continue à bénéficier de la demande des constructeurs de machines sur certains segments et d’investissements dans les projets pétroliers et gaziers. L’Asie-Pacifique poursuit sa croissance. La Chine affiche cependant un ralentissement en raison de la faiblesse des activités industrielles, alors que l’Inde et le Japon affichent une bonne performance. Le Reste du Monde affiche une croissance solide grâce à la forte demande des constructeurs de machine en Turquie et à la croissance en Amérique du Sud et en Russie.

    Infrastructure (20% du CA au T3) est en baisse organique de -5,8% alors que les commandes affichent une forte hausse à un chiffre (high single digit), portée par des projets à cycle long. Le Groupe constate également certains reports de la part des clients dans l’exécution de projets, en raison de l’environnement économique incertain. Le chiffre d’affaires en Europe de l’Ouest affiche toujours une baisse qui reflète la faiblesse continue du marché des régies électriques. L’Amérique du Nord est en croissance : les Etats-Unis bénéficient d’investissements sur les segments des centres de données et du pétrole & gaz. Le Canada est surtout porté par les investissements pétroliers et gaziers. L’Asie-Pacifique croît grâce à la bonne réalisation de projets en Australie et en Corée du Sud. La Chine quant à elle baisse légèrement. Le Reste du Monde est en baisse en raison de reports d’investissements en Afrique, d’un ralentissement en Amérique du Sud et de bases de comparaison élevées en Arabie Saoudite. Les services sont en croissance à deux chiffres.

    IT (14% du CA au T3) renoue avec la croissance ce trimestre, en hausse organique de +1,2% grâce à un moindre déstockage de distributeurs en Russie. L’Europe de l’Ouest affiche une croissance solide, portée par les investissements informatiques. Le chiffre d’affaires affiche une baisse en Amérique du Nord alors que les commandes sont en forte croissance à un chiffre (high single digit). L’amélioration de la demande pour les centres de données de petite et moyenne taille compense de plus en plus l’impact négatif pour l’activité des investissements dans les centres données de très grande taille, alors que ceux-ci sont favorables pour les offres de basse et moyenne tension du Groupe. L’Asie-Pacifique est stable, le ralentissement de la Chine étant compensé par la croissance de l’Inde et de l’Asie de l’Est. Les services à la base installée continuent de croître.

    L’activité « Produits » est le levier de la croissance, en hausse de +3% au troisième trimestre, alors que l’activité « Solutions » est stable en organique et représente 42% du chiffre d’affaires.

    Croissance organique par géographie

    En millions d’euros

    T3 2014

    9 mois 2014

    CA

    Croissance organique

    Croissance publiée

    CA

    Croissance organique

    Croissance publiée

    Europe de l’Ouest

    1 656

      0%

    +8%

    4 930

    -2%

    +5%

    Asie-Pacifique

    1 818

    +3%

    +7%

    5 100

    +4%

    +3%

    Amérique du Nord

    1 625

    +2%

    +10%

    4 533

    0%

    +6%

    Reste du Monde

    1 186

    +1%

    +3%

    3 422

    +2%

    +4%

    Groupe

    6 285

    +1,6%

    +7,0%

    17 985

    +0,9%

    +4,5%

    L’Europe de l’Ouest (26% du CA au T3) montre des signes de stabilisation mais reste fragile. La région est en très légère croissance pour la première fois depuis le T3 2011, ceci malgré la faiblesse continue du marché des régies électriques. L’Italie est en croissance, portée par la demande des constructeurs de machine orientés vers l’export. En France, l’activité Industry affiche une bonne performance, alors que les autres activités demeurent faibles. L’Allemagne est stable malgré le ralentissement de certains indicateurs économiques. Tous les autres pays sont stables par rapport à la même période de l’année précédente.

    L’Asie-Pacifique (29% du CA au T3), la plus grande région du Groupe ce trimestre en terme de ventes, affiche une hausse organique de +3%. La région croît à un rythme semblable à celui du trimestre précédent, mais observe des tendances contrastées. La Chine connait un ralentissement, notamment en raison de la faiblesse continue du marché de la construction, de certains marchés industriels atones et d’une baisse de l’activité IT sur des bases de comparaison élevées, se traduisant par une croissance faible à un chiffre (low single digit). L’Inde et l’Asie du Sud-est voient une reprise de la croissance, ce qui reflète une amélioration du climat des affaires. L’Australie continue à croître grâce à la légère amélioration de la construction résidentielle et à la réalisation de projets pour les bâtiments tertiaires ainsi que pour le pétrole & gaz. Le Japon affiche une bonne croissance.

    L’Amérique du Nord (26% du CA au T3) est en hausse organique de +2%. La croissance aux Etats-Unis s’accélère grâce aux investissements continus dans la construction résidentielle, dans les marchés pétroliers et gaziers, dans les centres de données et à la demande des constructeurs de machines. Le marché de la construction non-résidentielle poursuit sa reprise à un rythme lent. Le Canada est en croissance, les investissements pétroliers et gaziers permettant de compenser la faiblesse du marché résidentiel. Le Mexique affiche une baisse à deux chiffres, les inquiétudes liées à la politique gouvernementale continuant à peser sur le climat des affaires.

    Le Reste du Monde (19% du CA au T3) publie une croissance organique de +1%. La région voit des tendances contrastées. L’Amérique du Sud croît grâce au succès des offres milieu de gamme. Le Moyen-Orient est en croissance grâce à la demande des constructeurs de machine et au marché de la construction en Turquie, ainsi qu’aux investissements aux Emirats Arabes Unis et au Qatar. La Russie est stable, la baisse du rythme de déstockage des distributeurs informatiques et la résilience des marchés de la construction y compensant la baisse liée au report de projets des régies électriques, qui font face à des difficultés de financement. L’Afrique est toujours impactée par le report d’investissements dans l’activité Infrastructure.

    Le chiffre d’affaires dans les pays matures est en hausse de +2% et de +1% en organique dans les nouvelles économies qui représentent 44% du chiffre d’affaires publié pour le troisième trimestre 2014.

    Périmètre² et effet de change sur le chiffre d’affaires

    La contribution nette des acquisitions s’élève à 397 millions d’euros, soit +6,8% de croissance, principalement grâce à Invensys (consolidé en majorité dans Industry) et à quelques acquisitions et cessions mineures dans d’autres activités.

    L’évolution des taux de change a un impact négatif de 81 millions d’euros, soit une baisse de
    -1,4%, du fait de la dépréciation du rouble russe, du yuan chinois, du peso argentin, du dollar américain et de la roupie indonésienne par rapport à l’euro sur la période.

    Compte tenu de la dépréciation récente de l’euro par rapport au dollar, le Groupe attend désormais un impact neutre à marginalement positif sur le chiffre d’affaires et sur l’EBITA ajusté du S2 2014.

    Invensys

    Les commandes d’Invensys sont stables au T3 2014 sur une base ajustée (en raison de projets de taille exceptionnelle au T3 2013 : demande de modification client sur le projet nucléaire chinois et grand projet indien). Les commandes d’Industrial Automation sont en hausse, portées par l’Amérique du Nord et l’Asie-Pacifique.

    Le chiffre d’affaires d’Invensys est en légère hausse au troisième trimestre, ajusté de l’échelonnement du projet nucléaire chinois. Software continue à afficher une bonne performance.

    De plus, la progression du projet nucléaire chinois est satisfaisante, le premier réacteur étant désormais relié au réseau et produisant de l’électricité.

    La réalisation des synergies est en bonne voie. Le Groupe confirme l’objectif 2014 de synergies de coûts.

    III. RACHAT D’ACTIONS

    En ligne avec l’objectif de neutraliser l'augmentation du nombre d’actions liée aux plans d’actionnariat pour les salariés et les dirigeants, le Groupe a procédé au rachat de 5 989 578 actions pour une somme totale de 370 415 397 euros, en date du 13 octobre 2014.

    IV. GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE

    Le conseil d’administration de Schneider Electric SE, qui s’est réuni le 28 octobre 2014 a décidé de nommer M. Gregory SPIERKEL comme censeur.

    Cette nomination s’inscrit dans la politique de renouvellement du conseil axée sur une plus grande internationalisation et des compétences nouvelles. M. Gregory SPIERKEL, 57 ans, de nationalité canadienne, qui fut directeur général de Ingram Micro Inc (US), apportera au conseil son expérience à l’international, sa connaissance de la Supply Chain dans un monde digital et son expertise dans le domaine de l’électronique et de l’informatique.

    Sa nomination comme administrateur sera proposée à l’assemblée générale 2015. M. SPIERKEL est indépendant au sens du Code de gouvernement d’entreprise AFEP/MEDEF. Il fera partie du comité stratégie et du comité d’audit et des risques.

    V. OBJECTIFS 2014

    Au troisième trimestre, le Groupe a observé une stabilisation fragile en Europe de l’Ouest, une amélioration en Amérique du Nord compensant le ralentissement en Chine et des tendances contrastées dans les autres nouvelles économies. Dans un environnement globalement difficile, les activités à cycle court ont continué à croître, l’activité IT a renoué avec la croissance, bien que modeste, et Infrastructure est restée difficile.

    Dans cet environnement, le Groupe continue à se focaliser sur ses priorités et maintient ses objectifs 2014 :

    • une croissance organique modérée à un chiffre (low single digit) pour le chiffre d'affaires
    • 0,4pt à 0,8pt d’amélioration de la marge d’EBITA ajusté par rapport au niveau proforma³ 2013 de 13,9% excluant l’impact négatif des effets de change, actuellement estimé à environ 0,4 point

    ___________________________________

    ¹ Les chiffres T3 2013 ont été retraités de la consolidation à 100% de Delixi, la reclassification de CST en activités non poursuivies et quelques effets de périmètre mineurs

    ² Les changements de périmètre de consolidation incluent également certains reclassements mineurs d’offres entre les activités

    ³ Les chiffres Proforma comprennent les résultats calendaires d’Invensys en 2013, les retraitements pour la reclassification de CST en activités non-poursuivies, la consolidation à 100% de Delixi (anciennement consolidé proportionnellement à 50%) et quelques changements de périmètre supplémentaires.


    *******************


    La présentation du chiffre d’affaires T3 2014 est disponible sur le site
    www.schneider-electric.com/finance/fr.

    Les résultats annuels 2014 et la Journée Investisseurs 2015 seront présentés le 19 février 2015.

    A propos de Schneider Electric
    Spécialiste mondial de la gestion de l'énergie, présent dans plus de 100 pays, Schneider Electric offre des solutions intégrées pour de nombreux segments de marchés. Le Groupe bénéficie d’une position de leader sur ceux des Régies et Infrastructures, Industries & Constructeurs de machines, des Bâtiments non-résidentiels, des Centres de données et Réseaux ainsi que du Résidentiel. Mobilisés pour rendre l’énergie sûre, fiable, efficace, productive et propre, ses plus de 150 000 collaborateurs réalisent 24 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2013 en s’engageant auprès des individus et des organisations afin de les aider à tirer le meilleur de leur énergie.
    www.schneider-electric.com

    Annexe – Répartition du chiffre d’affaires par activité¹

    En millions d’euros

    T3 2014

    CA 

    Croissance organique

    Effet de périmètre

    Effet de change

    Croissance courante

    Buildings & Partner

    2 762

    +4,2%

    +2,4%

    -1,3%

    +5,3%

    Industry

    1 381

    +5,4%

    +40,3%

    -1,5%

    +44,2%

    Infrastructure

    1 273

    -5,8%

    -2,5%

    -1,7%

    -10,0%

    IT

    869

    +1,2%

    -2,0%

    -0,3%

    -1,1%

    Groupe

    6 285

    +1,6%

    +6,8%

    -1,4%

    +7,0%


    En millions d’euros

    9 mois 2014

    CA 

    Croissance organique

    Effet de périmètre

    Effet de change

    Croissance courante

    Buildings & Partner

    7 864

    +3,8%

    +2,3%

    -4,1%

    +2,0%

    Industry

    4 085

    +5,2%

    +40,1%

    -4,2%

    +41,1%

    Infrastructure

    3 637

    -6,4%

    +0,3%

    -3,9%

    -10,0%

    IT

    2 399

    -0,9%

    -2,1%

    -3,5%

    -6,5%

    Groupe

    17 985

    +0,9%

    +7,6%

    -4,0%

    ­+4,5%



    Annexe – Répartition du chiffre d’affaires par géographie²


    En millions d’euros

    T3 2014

    CA 

    Croissance organique

    Croissance courante

    Europe de l’Ouest

    1 656

    0%

    +8%

    Asie-Pacifique

    1 818

    +3%

    +7%

    Amérique du Nord

    1 625

    +2%

    +10%

    Reste du Monde

    1 186

    +1%

    +3%

    Groupe

    6 285

    +1,6%

    +7,0%


    En millions d’euros

    9 mois 2014

    CA 

    Croissance organique

    Croissance courante

    Europe de l’Ouest

    4 930

    -2%

    +5%

    Asie-Pacifique

    5 100

    +4%

    +3%

    Amérique du Nord

    4 533

      0%

    +6%

    Reste du Monde

    3 422

    +2%

    +4%

    Groupe

    17 985

    +0,9%

    +4,5%



    Annexe – Chiffres S2 2013 retraités³, répartis par activité
     


     

    Buildings  & Partner

    Industry

    Infrastructure

    IT

    Coûts centraux

    Total

    Chiffre d’affaires

    5 270

    1 931

    3 100

    1 756

     

    12 057

    EBITA ajusté

    1 002

    368

    369

    361

    -247

    1 853

    %

    19,0%

    19,1%

    11,9%

    20,6%

     

    15,4%



    Annexe – Impact de consolidation sur CA et EBITA

    En nombre de mois

     

    2013

    T1

     

    T2

     

    T3

     

    T4

    2014

    T1

     

    T2

     

    T3

     

    T4

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Electroshield-TM Samara

    Activité Infrastructure

    CA annuel moyen de plus de 20 milliards de roubles depuis l’acquisition d’une participation de 50% en 2010

     

    3m

    3m

    3m

    3m

     

     

     

    Invensys

    Activité Industry (+ partiellement activité Buildings & Partner)
    Chiffre d’affaires annuel au 30/09/2013 à 1 450 millions £ hors Appliance

     

     

     

     

    3m

    3m

    3m

    3m



    ______________________________

    ¹ Croissance calculée sur la base des chiffres retraités: Chiffres T3 2013 et 9 mois 2013 retraités de la consolidation à 100% de Delixi, la reclassification de CST en activités non poursuivies et quelques effets de périmètre mineurs

    ² Croissance calculée sur la base des chiffres retraités: Chiffres T3 2013 et 9 mois 2013 retraités de la consolidation à 100% de Delixi, la reclassification de CST en activités non poursuivies et quelques effets de périmètre mineurs

    ³ Chiffres S2 2013 retraités de la consolidation à 100% de Delixi, la reclassification de CST en activités non poursuivies et quelques effets de périmètre mineurs

    Communication financière :
    Schneider Electric
    Anthony Song
    Contact Presse :
    Schneider Electric
    Véronique Roquet Montegon
    Contact Presse :
    DGM
    Michel Calzaroni
    Olivier Labesse
    Tél. : +33 (0) 1 41 29 83 29
    Fax : +33 (0) 1 41 29 71 42
    Tél. : +33 (0)1 41 29 70 76
    Fax : +33 (0)1 41 29 88 14
    Tél. : +33 (0)1 40 70 11 89
    Fax : +33 (0)1 40 70 90 46